Il En Veut à Mort à Bédié et Ouattara, Et Pourtant… : Djédjé Mady Mieux Payé Qu’un Président d’Institution

0
5

La Main sur le cœur, il jure par tous les dieux d’Egypte qu’il  n’a  rien  reçu  de  ce pouvoir  pour  l’avènement duquel  il  aurait  combattu « son  frère »  Laurent  Gbagbo comme  un  beau  diable,  allant jusqu’a mettre en péril son patrimoine  et  risquer  sa  vie.  Djédjé Mady  s’est  toujours  présenté sous  le  manteau  du  combattant oublié.  Et  pourtant,  quelques indiscrétions de certaines sources très  autorisées  donnent  plutôt  le vertige. Car, le secrétaire général du Pdci, par ailleurs président du directoire  du  Rhdp,  fait  partie des  privilégiés  de  ce  pays.  Son traitement salarial mensuel de 12 millions  de  FCFA  équivaut  au double de ce que reçoit un président  d’institution  de  la République. et  ce  traitement  spécial  lui  est accordé  sur instructions personnelles du président Henri Konan Bédié qui le dérange tant aujourd’hui  et  qu’il  combat  avec  tous les  mots  et  toutes  les  armes.  En effet,  nos  sources  proches  du pouvoir actuel sont formelles. Chaque fin de mois, M. Alphonse Djédjé  Mady  reçoit  de  la Primature la rondelette somme de  5  millions  de  FCFA.  Ce même  montant  lui  est  octroyé par  la  présidence  de  la République.  Cela  fait  donc  10 millions  de  FCFA  auxquels  il faut ajouter les 2 millions qu’il perçoit  de  Bédié  en  tant  que secrétaire général du Pdci-Rda. et  ce  n’est  pas  tout  car,  à  cet traitement très spécial, il faut rattacher  d’autres  privilèges. lorsque  Djédjé  Mady  voyage, son billet d’avion et ses frais de séjour  sont  payés  par  la  primature  ou  le  palais  présidentiel.  Il perçoit  également  et  régulièrement  des  dons  divers  et  des libéralités  du  chef  de  l’état,  du président Bédié, mais surtout des ministres  Pdci.  Combien d’ivoiriens peuvent-ils se targuer de bénéficier d’autant de largesses ?  les  plus  riches  en  Côte d’ivoire ne se trouvent pas forcément  du  côté  de  ceux  qui  sont Dg,  Pca  ou  ministre,  ou  encore Premier  ministre  et  président d’institution. C’est certainement pour cette raison que M. Djédjé Mady a refusé d’être  le  président  du  Conseil économique  et  social.  En  Côte d’ivoire, un ministre a un traitement mensuel de base de 4,4 millions  de  F.  Cfa,  un  ministre d’Etat  touche  5,5  millions,  un président d’Institution 6,5 millions,  7,5  millions  pour  le Premier ministre et 9,5 pour le Président de la République. Sur ce tableau, l’on ne peut pas dire que Djédjé Mady n’a rien eu. Ce serait faire une grosse injure aux femmes  d’Abobo.  et  puis  enfin, on  oublie  souvent  que  Djédjé Mady  est  député  et  maintenant président  de  Conseil  régional. Pour  cette  dernière  élection, aussi  bien  Bédié  que  Ouattara ont  mis  les  bouchées  doubles pour  ne  pas  lui  mettre  dans  les pattes un adversaire indépendant Pdci ou Rdr gênant. Comment  comprendre  dès  lors ces tonnes de rancœurs et ces torrents  d’agressivité  contre  Bédié et le régime Ouattara ?

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here