Nouveau Statut Des Chefs Traditionnels – Les Têtes Couronnées Hier à Hamed Bakayoko : “Alassane Ouattara Est Un Homme D’honneur Et De Parole”

0
16

“C’est un acte historique que le Président de la République, Alassane Ouattara s’apprête à poser. C’est un homme d’honneur et de parole. Ses promesses se traduisent toujours en réalité et nous sommes fiers de lui». Hier, au cabinet du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, situé au Plateau, le porte-parole de la délégation du Conseil supérieur des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire n’a pas tari d’éloges, à l’endroit du premier citoyen ivoirien. Avec leur implication dans le processus d’élaboration du texte qui va bientôt abroger l’arrêté colonial de 1934 qui régit la chefferie traditionnelle en Côte d’Ivoire pour accorder un statut avec de nouvelles attributions et avantages aux gardiens des us et coutumes, les têtes couronnées reçues par le ministre d’Etat avaient le sourire. «C’est un grand jour pour nous. Le Président de la République nous en avait fait la promesse. Aujourd’hui, elle est en passe d’être une réalité. Nous sommes heureux devant cet acte qui porte en lui des symboles forts nourris d’espoirs pour nous et pour toute la Côte d’Ivoire», s’est réjoui le porte-voix des rois et chefs traditionnels, Nanan Dodo Didas. Avant d’affirmer que le chef de l’Etat qui accorde une place de choix à ceux qui veillent sur les traditions ivoiriennes dans son action au sommet de l’Etat, a toutes les bénédictions des rois et chefs traditionnels de son pays dans l’accomplissement de sa mission de conduire la Côte d’Ivoire vers des lendemains meilleurs et radieux. Pour le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko, l’engagement du chef de l’Etat à doter les rois et les chefs traditionnels d’un statut leur permettant de jouer pleinement leur rôle dans la société ivoirienne sera bientôt traduit en acte. «Dans le processus d’élaboration de ce texte important, au moment où le texte est rédigé et est passé en première lecture en conseil de gouvernement, avant qu’il ne soit soumis en Conseil des ministres, nous avons voulu avoir des discussions sur tous les points avec les chefs. Nous avons eu des échanges fructueux. C’est une question très complexe. Nous avons voulu harmoniser les points de vue pour trouver la plateforme minimale afin de maintenir la cohésion», a-t-il expliqué. En effet, selon lui, les textes fondateurs du nouveau statut des rois et chefs traditionnels qui verront bientôt le jour doivent consacrer avant tout l’unité nationale. « Au-delà de tout cela, il s’agit de voir comment administrer de plus près les populations dans l’efficacité et dans l’union en redonnant aux chefs un statut et un rang dans la société qui les incitent à adapter leur mode de gestion aux contraintes des temps modernes», a-t-il estimé.

 

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here