Découragement N’est Pas Ivoirien

0
6

Comme il fallait s’y attendre la CPI a encore une fois rejeté la demande de mise en liberté provisoire déposée par les avocats de l’ex président ivoirien. Gbagbo restera donc en prison jusqu’à la prochaine audience consacrée au sujet.

Pouvait-il objectivement en être autrement quand on connait le dossier et quand on se remémore les arguments avancés précédemment par les juges de la Haye pour rendre leurs décisions ? Que non ! Sauf bien sûr pour ceux qui ont un problème avec la vérité et préfèrent donc substituer leurs rêves à la réalité des faits.

Contrairement à ce que certains charlatans ont fait courir comme bruit, la CPI n’a jamais prétendu qu’il n’y avait aucune preuve contre Gbagbo. Car ce serait une aberration que de maintenir quelqu’un dans les liens de la détention tout en reconnaissant son incapacité à produire le moindre élément à charge pour établir sa responsabilité dans les faits à lui reprochés. En droit il existe toute une palette de qualifications intermédiaires entre un homicide et un génocide (cas le plus grave). Et le fait de demander des preuves supplémentaires pour corroborer les accusations de génocide et de crimes contre l’humanité portées contre un prévenu ne dispense pas ce dernier de répondre le cas échéant de délits peut être « moins » graves (crimes de guerre, assassinat..etc…) mais dont les suites peuvent se révéler tout aussi fâcheuses pour lui. En clair, (et ça fait la millième fois qu’on le dit) si d’aventure les preuves additionnelles demandées à l’accusation ne permettent pas d’établir les faits de génocide, les charges peuvent être requalifiées pour les mettre en conformité avec les éléments existants. Le crime existe donc. Et toute la procédure actuelle n’a pour but que de trouver le terme adéquat pour le baptiser.

Mais évidemment cela est trop difficile à comprendre pour ceux qui n’ont jamais rien compris ou qui ont toujours refusé de comprendre. On préfère se bercer d’illusions et se nourrir de chimères. Il faut coûte que coûte entretenir le moral des troupes quitte à leur servir des fables, des histoires à dormir debout, des théories sans queue ni tête ne reposant que sur du vent et du sable. A la décharge des refondus, il faut dire que la récente décision de l’UA concernant l’avenir des relations entre l’Afrique et la CPI aura grandement contribué à entretenir le rêve d’une libération utopique de séplou. Les scribes à la solde du Christ de Mama s’en sont donc donné à cœur joie… « le complot contre gbagbo mis a nu »… « sa valise est déjà prête »…. « le pays d’accueil connu »…. « le pouvoir tremble déjà »…
A l’arrivée, c’est une nouvelle douche froide. Vraiment à mourir de rire.

Mais le plus étonnant est qu’ils continuent d’y croire. La prochaine échéance est déjà connue et arrêtée : le 11 novembre prochain…. «Cette fois ci c’est la bonne. Sûr et certain, le « prési » sera libéré, foi de refondateur. La fête pour être différée n’en sera pas moins belle. Qu’est ce qu’on se marre avec ces gens !!!!»

Que pourrait-il bien se passer entre Aujourd’hui et le 11 novembre prochain et qui pourrait remettre en cause tout ce qui a été dit, arrêté ou rendu comme décision auparavant dans cette affaire ? Les preuves accablantes contre Gbagbo vont-elles disparaître comme par enchantement ? Ou alors maître Altit va t-il nous sortir de son chapeau un élément inédit susceptible de confondre accusateurs et détracteurs du Woudy ?

On ne cessera jamais de pinailler sur la naïveté des frontistes et leur propension à se couvrir de ridicule. Depuis le temps que les apprentis juristes et autres pseudo prophètes à la solde de Koudou annoncent sa libération, la sagesse et l’humilité aurait voulu qu’ils tirent de leurs échecs répétés matière à prudence. Au lieu de cela ils semblent plutôt se complaire dans cet optimisme béat qui altère leur vision des faits et leur fait perdre tout sens de la réalité. Une chose est d’espérer, mais une autre est de vivre dans ses rêves. Or les refondateurs semblent être devenus des adeptes convaincus de l’onirisme au point de développer des comportements hérétiques néfastes à leur équilibre.

Vivement qu’on en finisse avec cette histoire afin que certains redescendent sur terre. Le plancher des vaches ne pourra que leur faire du bien. Rendez-vous donc le 11 novembre…Pour une nouvelle douche froide.

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here