Voici Les Quatre « Milliardaires » Qui Ont Eu Leurs Comptes Dégelés

0
3

La liste des personnalités FPI qui avaient leurs fonds placés en suisse vient d’être dévoilée. Il s’agit de Mr Attey Philippe, Mme Danielle Boni Claverie, Feu Ibrahim Ezzedine et Mr Alphonse Mangly.

Pour diverses raisons, leurs avoirs avaient été gelés par la communauté internationale suite à leur association d’avec le régime de Laurent Gbagbo qui venait de connaitre une défaite électorale. Les raisons des gels des comptes varient en fonction de l’implication des concernes. C’est ainsi que Attey Philippe et Mme Bony ont vu leurs avoirs gelés pour avoir obstrué le processus de paix mais surtout refusé de reconnaitre le choix du peuple. Quant à Feu Ibrahim Ezzedine, il était reproché d’être un des piliers financier qui permettaient au Woody de Mama de tenir tête face aux injections de la communauté nationale et internationale de céder le fauteuil présidentiel. Avec lui, tout y est. Du financement des paiements de salaires, à  la rémunération de mercenaires en passant par la mise en place de réseaux financiers permettant l’entrée et la sortie des fonds au profit des frontistes. M Mangly lui s’était illustré en refusant de collaborer avec la nouvelle administration et continuait de faire des opérations douanières au profit de Laurent Gbagbo, perdant des élections de 2010.

Aujourd’hui, décrispation aidant, le gouvernement en place vient encore une fois de poser un acte « fort », un acte d’apaisement en permettant à  ses messieurs et dame de retrouver leur « argent ».

Cependant, beaucoup de nos compatriotes n’arrêtent pas de se poser la question sur les dispositions qu’avaient les frontistes à s’enrichir aussi rapidement et facilement. Comment est ce que les 10 milliards de nos francs  de ces frontistes peuvent s’expliquer ? Aucun d’entre eux n’est un industriel ou riche agriculteur encore moins entrepreneur ayant fait ses preuves dans le business. Attey Philipe est revenu dare dare de la France après l’ascension au pouvoir de Laurent Gbagbo, Mme Danielle Boni a vécu comme une sangsue depuis la chute du Pdci à  aujourd’hui. Sa plus haute fonction dans notre administration a été le poste de directrice de la télé. A l’avènement de Guei, elle était plus vue pour sa haine envers le président actuel qu’une présence dans le secteur économique. Détester Alassane Ouattara rendrait milliardaire.

Feu Ibrahim Ezzedine, on pourra comprendre qu’il a pu s’amasser des milliards ou du moins qu’il s’est assuré que les « milliards » des contribuables ivoiriens étaient en lieu sûre après leur « circulation » vers les poches des pontes de l’ancien regime.

Finalement, c’est l’officier de douane qui figue sur cette liste de « milliardaires », ce qui provoquerait de la jalousie mais surtout des mines patibulaires dans le monde de la douane. Un douanier qui a eu le don de multiplier ses avoirs par 10000, voir plus, si on tient compte de son salaire de base.

Le peuple Ivoirien doit légitiment ressentir du dédain pour ceux là même qui n’ont pas hésité à les jeter dans les rues d’Abidjan, dans une lutte hypothétique de maintient au pouvoir d’un regime essoufflé et sans imagination. La gestion calamiteuse, chaotique et approximative de la refondation aura fait assez de mal à  l’ivoirien qui à  un moment croyait qu’obtenir un milliard était une partie de Ludo.

Le temps du travail est bel et bien arrivé mais aussi le temps d’une fiscalité de première main afin que ces « milliardaires » puissent mettre la main à  la poche ne serait que soutenir les efforts de développement et non de guerre comme ventilé tout le temps durant la décennie de sang et de pleurs de Laurent Gbagbo.

 

 

 

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here