Présidentielle 2015 : Pascal Affi N’guessan Probable Candidat Du FPI ?

0
21

Pascal Affi N’guessan, bien que Président du Front Populaire Ivoirien (FPI), peut-il être le candidat (accepté de tous) du FPI à la présidentielle de 2015, mettant ainsi fin au rêve éveillé de ceux (et ils sont nombreux) qui croient toujours et encore à la prochaine libération, donc à la candidature de Laurent Gbagbo ? « Violente question », comme le dirait N’guess Bon Sens, chanteur tradi-moderne ivoirien. Lorsqu’on regarde à la loupe la ‘’danse du chacun à son rythme’’ des clans au sein du parti à la rose, la réponse n’est pas aussi évidente qu’on pourrait le croire.

Affi N’guessan peut-il s’imposer au FPI malgré le cercle BAD ?

Car malheureusement en Côte d’Ivoire, c’est une vérité de Lapalisse, la plupart des partis politiques appartiennent d’abord à la région de leurs fondateurs avant les idéologies qu’ils défendent. Au FPI, cela est tellement encré qu’il devient un fait plus qu’anodin. Mamadou Koulibaly en sait quelque chose. Effacer donc l’image de Laurent Gbagbo, le Woody, l’enfant de Mama au profit de quelqu’un qui n’est pas de sa région, est un travail herculéen qu’Affi N’guessan doit entreprendre. Il se souvient encore de l’humiliation qu’il avait subie de la 1ère dame d’alors, Simone Ehivet Gbagbo lors de son retour de Linas-Marcoussis. Et du calvaire qu’il a vécu durant de nombreuses années, bien que bombardé Président du FPI, il ne jouait qu’un rôle de faire-valoir, l’accès au cercle de décision lui étant quasiment interdit, car ne faisant pas parti du cercle fermé du BAD (Bété, Akyé, Dida). Et enfin drame de cœur et suprême humiliation du président d’un parti au pouvoir. Sans aucune considération pour lui, Laurent Gbagbo avait jeté dame Kili, sa compagne, en prison. Pascal Affi N’guessan n’a jamais été accepté et adopté par la machine FPI, même sous Gbagbo. Il n’était en réalité qu’une coquille vide malgré le langage démagogique de géopolitique tenu par le FPI.

Un travail méthodique pour s’imposer dans les esprits

Pour l’observateur averti du jeu politique ivoirien, ce n’était pas gratuit, les ruades dans les brancards de Pascal Affi N’guessan contre le pouvoir actuel dès sa sortie de prison. Il fallait s’imposer dans l’esprit des pro-Gbagbo comme un grand défenseur de leur cause, donc digne de remplacer celui qui, surement ne viendra plus. Il fallait montrer qu’il était aussi brave que le ‘’ brave des braves’’ qu’était Gbagbo dans l’entendement des gbagbophiles. En deuxième étape de ce travail d’orfèvre, organiser des tournées et meetings afin d’imprimer son image dans l’esprit des militants. « La nature a horreur du vide », dit le sage. Pour preuve, ce travail de sape psychologique se poursuit très bien. A la rentrée politique du FPI à la place FIGAYO, l’on a pu remarquer que des gadgets avaient été distribués aux militants et invités, sur lesquels figurait au recto comme au verso le portrait de Laurent Gbagbo. Ensuite, ce furent des prospectus avec en première page une photo de Laurent Gbagbo et à l’opposée, celle de Pascal Affi N’guessan. Vers la fin du meeting, comme par un tour de magie, la photo de Laurent Gbagbo avait disparue, faisant place au seul et large portrait d’Affi N’Guessan qui arborait un sourire triomphal. Ce changement subtil bien orchestré, donne du poids à notre analyse. La suite signifierait que la haute Direction du FPI, avec Affi N’guessan, opte pour la présidentielle de 2015 mais avec Affi N’guessan comme porte flambeau du FPI. Le FPI dans son entièreté va-t-il jouer à fond la carte Pascal Affi N’Guessan et abandonner la rengaine «  Il sauver à tous prix le soldat Gbagbo » et permettre ainsi à Affi de prendre une revanche sur le FPI ?

 

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here