Maintenir Le Cap De L’amélioration Du Climat Des Affaires

0
26

Osons l’affirmer de suite. Bravo à Son Excellence Monsieur le président de la République, Docteur Alassane Ouattara. L’homme mérite simplement nos félicitations pour avoir pris une décision historique : 15.000 francs Cfa pour la création d’une entreprise en 24 heures. Vous ne rêvez surtout pas. C’est strictement officiel et effectif depuis quelques mois en Côte d’Ivoire. Cela s’inscrit dans le cadre des réformes engagées pour permettre à la Côte d’Ivoire de figurer dans le Top 10 des pays réformateurs.

Désormais, le créateur d’entreprise n’est plus obligé de passer devant un notaire pour créer une entreprise de type Sarl. Il peut créer directement son entreprise à partir du guichet unique du Cepici, dont les performances en matière de célérité sont encourageantes. Mieux, il n’y a plus de capital minimum exigé pour les sociétés de type Sarl. Et les droits de timbres et d’enregistrement de l’entreprise ne sont plus payés pour toutes les sociétés commerciales de moins de 10 millions de francs Cfa de capital. A tout ceci, il faut ajouter une autre innovation majeure à savoir la publication de l’avis de constitution sur le site web du Cepici aussitôt après l’enregistrement de la société. Quelle aubaine !

La promotion et le développement du secteur privé est sans aucun doute l’un des piliers essentiels sur lesquels notre pays projette l’émergence de son économie, soutenue par une croissance de bonne qualité et une prospérité partagée. Et nous avons le devoir de saluer cette volonté politique manifeste du gouvernement ivoirien de révolutionner le secteur privé. Toutes ces réformes réalisées favoriseront à coup sûr l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire, pour son émergence à l’horizon 2020, telle que souhaitée par le Chef de l’État. Quand nous parlons du climat des affaires, nous faisons allusion à l’ensemble des conditions politiques, légales, institutionnelles et réglementaires qui régissent les activités des entreprises. Les contraintes liées à la longueur, la lourdeur et la complexité des procédures administratives sont totalement levées. Nous disposons d’un bon environnement règlementaire peut booster l’activité entrepreneuriale, améliorer la productivité et le volume des investissements, faciliter et augmenter le nombre de la création d’entreprise, offrir davantage d’opportunités aux jeunes et créer plus d’emplois

Cependant, il va être nécessaire pour tous les acteurs impliqués dans les réformes de jouer effectivement leurs rôles. L’environnement des affaires est et demeure un axe stratégique moteur pour la relance de la croissance économique par le développement et l’épanouissement du secteur privé. Une croissance forte soutenable est nécessaire pour éliminer l’extrême pauvreté et assurer l’émergence, d’où la nécessité de poursuivre en si bon chemin. Il ne faut point relâcher. Il faudra absolument maintenir le cap. Veiller à ce que les décisions déjà prises soient diligemment exécutées. Eviter de saper les efforts du gouvernement en adoptant un comportement citoyen. S’opposer radicalement au contournement des textes et ne point entraver la marche du pays vers des horizons meilleurs.

Par le Dr.  ALEXIS  GEORGES  KOUNOUHO

georexk@gmail.com

lementor.net

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here