Soro Guillaume invite les Ivoiriens au « match de la démocratie » à la présidentielle de 2015

0
6

Abidjan, 29 avr (AIP) – Le président de l’Assemblée nationale, Soro Kigbafori Guillaume, a ouvert, mercredi, la première session ordinaire de l’Institution par un appel aux Ivoiriens à disputer « le match de la démocratie » lors de l’élection présidentielle d’octobre.

« Que cette année 2015 soit l’année de tous les espoirs et non celle de tous les dangers, qu’elle soit une invitation à nous retrouver tous ensemble sur le même terrain, pour disputer de manière consensuelle et fraternelle, le match de la démocratie ! », a souhaité Soro Guillaume lors de son discours d’ouverture en présence de son homologue Camerounais, Cavayé Yéguié Djibril.

« L’élection présidentielle  de 2015  doit être pour nous Ivoiriens, un moment de consolidation de notre démocratie », a-t-il répété, à deux reprises, estimant que c’est ainsi que chaque Ivoirien pourra contribuer à « construire l’histoire de la démocratie en Côte d’Ivoire ».

Aux pessimistes pour qui « tout va finir par exploser » et aux optimistes pour qui « tout est bien dans le meilleur des Mondes », il propose la voie médiane du compromis et de la sagesse.

« Entre ces deux camps, il nous faut trouver une voie moyenne, une voie de compromis, celle de la sagesse et de la lucidité. Ni empressés, ni empesés, allons notre chemin avec réalisme, dans la détermination et l’abnégation », a-t-il dit.

Tirant la leçon de l’exemple nigérian, le président de l’Assemblée nationale a invité les acteurs politiques à permettre au peuple de « trancher en toute transparence » et à accepter les résultats « en toute humilité ».

La Côte d’Ivoire a retrouvé une « réelle embellie » sur le plan économique, la victoire des Eléphants est une invitation à la foi, au courage et au dépassement de soi tandis qu’elle prouve que « la joie du peuple dans toutes ses dimensions est la meilleure expression  du devoir accompli ».

Saluant le réchauffement des relations diplomatiques avec le Cameroun, il a rappelé sa présence « dans le prestigieux hémicycle de Ngoa-Ekellé », où il s’était adressé aux représentants du peuple camerounais à l’ouverture de la 2ème session de juin 2014.

« Je veux donc, à nouveau, adresser, du haut de cette tribune, et au nom de la représentation nationale ivoirienne, un message de solidarité à l’endroit de votre pays qui, avec courage et détermination se bat pour l’intégrité de son territoire », a-t-il à l’endroit de son homologue camerounais qui conduisait une délégation de parlementaires et de chefs traditionnels représentant chacune des trois grandes régions du pays.

Aux députés ivoiriens qui se réuniront mardi pour élaborer le calendrier de cette session, il a conseillé de prôner « le dépassement » pour sortir définitivement de la crise.

AIP

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here