Le Chef de l’Etat a reçu les Rapports d’activités de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et du Conseil National de la Presse

0
1

Le Président de la République, S.EM. Alassane OUATTARA, a reçu, ce vendredi 25 Septembre 2015, au Palais de la Présidence de la République, les Rapports d’activités de la Commission
Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire et du Conseil National de la Presse pour l’année 2014.

S’agissant du Rapport d’activités de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDHCI), Mme Paulette BADJO, Présidente de cette Commission, a souligné que le Rapport
2014 sur l’état des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire ‘’constitue le point de convergence de toutes leurs missions en matière de promotion, de protection et de défense des Droits de
l’Homme mais également de leur appréciation sur cette matière, auprès de la Communauté nationale et internationale.’’
Elle a ensuite indiqué que ce Rapport comporte trois parties, à savoir la situation générale des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire au cours de l’année 2014, les activités menées par la
Commission des Droits de l’Homme et enfin les perspectives et recommandations.

Pour Mme BADJO, l’examen de l’état général des Droits de l’Homme sur l’année 2014 porte sur les droits civils et politiques, les droits économiques, sociaux et culturels ainsi que les
droits de solidarité. Sur tous ces points, la Présidente de la CNDHCI a noté des avancées notables.

Quant aux activités de promotion, elles se résument selon la Présidente de la CNDHCI en des missions, des formations et des renforcements de capacités ainsi que des actions menées
dans le cadre de la coopération.

Pour ce qui est du Rapport d’activités du Conseil National de la Presse, le Président de ce Conseil, M. Raphaël LAKPE a souligné que les efforts du Chef de l’Etat pour faire de la Côte
d’Ivoire, un pays émergent à l’horizon 2020 rejaillissent sur la Presse. A cet égard, il a relevé qu’en 2014, aucun journaliste n’a été interpellé ni assassiné dans l’exercice de ses fonctions
dans notre pays.

Evoquant les missions menées par sa Structure en 2014, M. LAKPE a indiqué que le CNP a mis l’accent sur la régulation économique et sur la régulation éditoriale. La régulation
économique a pour but, selon lui, de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des journalistes. Quant à la régulation éditoriale, elle a pour objet d’infliger des
‘’sanctions méritées aux récidivistes notoires’’ qui ne respectent pas les règles d’éthique et de déontologie de leur profession.

Pour terminer, le Président du CNP a salué la subvention apportée par l’Etat au secteur de la Presse, avant de faire des recommandations. Ces recommandations ont trait à la couverture
médiatique des élections et à un appui à la presse numérique.
Le Président de la République a salué l’élaboration de ces deux Rapports d’activités et félicité les membres de la CNDHCI et du CNP pour l’important travail accompli. Il les a rassurés de
sa volonté d’examiner les points évoqués dans ces Rapports et de mettre en oeuvre les recommandations pertinentes.

Presidence

 

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here