Les chefs de Gagnoa à Ouattara : « Gbagbo a cassé le canari et nous demandons pardon »

0
18

« L’un de nos fils,  a dirigé la Côte d’Ivoire mais vers la fin, les choses ne se sont pas passées comme nous l’aurions souhaité.  Le canari que le peuple lui a confié s’est cassé, privant ainsi le, peuple du bonheur qu’il espérait. Les pères que nous sommes,  collectivement, assumons les responsabilités des torts causés par les enfants de Gagnoa à toute la nation. »  Tels sont les propos adressés au chef de l’Etat par Gadji Dagbo Joseph, chef de village de Godelilié et chef de canton Guébié, par ailleurs président des chefs traditionnels du département de Gagnoa. Il a tenu ces propos ce mardi après midi lors d’une rencontre entre le chef de l’état et les élus, cadres, chefs traditionnels et religieux.

En sa qualité de porte-parole de ces leaders,  il a ajouté que  les têtes couronnées de la région du Goh, assument la responsabilité des actes posés par leur  fils lors de la crise et demandent  pardon à la nation et aux Ivoiriens.  « Gbagbo a cassé le canari et nous demandons pardon »

Le Président de la République Alassane Ouattara, mesurant la portée de ces propos,  a indiqué que la Côte d’Ivoire doit pouvoir surmonter les offenses du passé. Il a aussi dit que depuis 1999, tous les Ivoiriens ont commis l’erreur d’essayer d’accéder au pouvoir par la violence.  « Mais, nous devons laisser tout cela derrière nous et aller de l’avant », a-t-il dit.

Pour conclure, il a invité tous les candidats à l’élection présidentielle d’octobre 2015 à comprendre que l’élection est une compétition à laquelle les perdants doivent appeler et féliciter le vainqueur.

Ouattara Aboubacar

Lementor.net

 

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here