Burkina Faso : Michel Kafando fait ses adieux au « peuple insurgé »

0
25

OUAGADOUGO, 28 décembre (Xinhua) — Le président de la transition du Burkina Faso, Michel Kafando, qui doit passer la main mardi au président élu Roch Marc Christian Kaboré, a fait ses adieux, lundi soir, dans un discours radiotélévisé au peuple burkinabè qui a chassé Blaise Compaoré en 2014.

« C’est la dernière fois que je m’adresse à vous, en tant que président de la Transition », a déclaré M. Kafando, précisant que le gouvernement a remis sa démission et que le Conseil national de la transition, clôturé ses travaux.

« Au terme de notre mission, je n’aurai pas la prétention, ni la fatuité d’affirmer que tout est accompli », a dit M. Kafando.

Mais « l’ objectif que vous nous aviez assigné à l’ issue de l’insurrection populaire, était de redonner confiance à notre pays, en mettant fin à l’injustice et à l’impunité, en faisant la lumière sur les crimes de sang et les crimes économiques et, par-dessus tout, en lui donnant de nouvelles institutions crédibles et démocratiques », a-t-il rappelé.

Il a appelé les Burkinabè à faire une évaluation objective de leur gestion du pouvoir durant les treize mois de transition, car, « en acceptant d’ assumer les responsabilités suprêmes du pouvoir d’Etat, nous avons trouvé le Burkina Faso : un pays désemparé, déboussolé, vacillant sur les incertitudes et les appréhensions ».

Et « c’est pratiquement au milieu du désespoir que la transition a pris en main le destin de la Nation et s’ est attelée, dans un combat titanesque, à relever le défi », a-t-il soutenu. Kafando a par ailleurs relevé des actions judiciaires posées par le gouvernement de transition, telles que

l’ouverture des dossiers Thomas Sankara mort dans un coup d’ Etat en 1987, qui a porté Blaise Compaoré au pouvoir, ainsi que l’affaire Norbert Zongo, un journaliste d’investigation tué en 1998.

Sur 118 projets de lois et 7 propositions de lois déposés, 110 ont été adoptés ainsi que 33 résolutions, a-t-il révélé.

Il a annoncé que le Parlement intérimaire a diligenté une commission d’ enquête sur la fraude fiscale et les chèques impayés, permettant ainsi de recouvrer plus de 4 milliards de F CFA au profit du Trésor public.

« La transition a fait le lit de ceux qui nous remplacent, je veux leur dire que le combat étant collégial et l’objectif commun, nous sommes prêts à les accompagner pour qu’ils réussissent leur mission », a-t-il dit, félicitant pour « la rude tâche » qui attend le nouveau président qui sera investi mardi.

Xinhua

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here