Rapport des experts de l’ONU – les 18 points d’Alain Lobognon pour défendre Soro Guillaume : Fallait-il laisser la côte d’ivoire imploser?

0
32

1. Il ne faut pas cautionner le lynchage d’un ex PM, dont la pugnacité permet en 2016 à l’ONUCI d’annoncer son départ en 2017 de la Côte d’Ivoire.

2. Ce rapport n’ajoute rien de nouveau aux accusations véhiculées depuis longtemps contre celui qui a mis fin à la crise en Côte d’Ivoire.

3. À l’époque visée, @SOROKGUILLAUME était PM de la Côte d’Ivoire avec l’accord et la caution du Conseil de sécurité de l’ONU.

4. En tant qu’acteurs clés, nous avions obtenu que l’ONU soit fortement impliquée dans la résolution de la crise en Côte d’Ivoire.

5. Et avant d’être nommé PM de la Côte d’Ivoire, @SOROKGUILLAUME a d’abord obtenu la caution de l’ONU sans laquelle, aucun acte n’a été possible.

6. Ainsi, c’est sous la supervision de l’ONU que les deux camps se sont armés.

7. Quand éclate la crise postélectorale en 2010, l’ONU a encore reconnu @SOROKGUILLAUME comme PM, Ministre de la Défense.

8. Toutes les requêtes d’armement formulées par le CEMA, le Gal Bakayoko Soumaïla, ont été validées par l’ONU pour deux raisons.

9. Premièrement, il fallait acquérir des armes parce que le camp de Gbagbo s’était considérablement armé.

10. Deuxièmement, il fallait des armes pour assurer la sécurité des Ivoiriens menacés par des forces incontrôlées.

11. Enfin, il fallait s’armer, parce que l’ONUCI ne pouvait pas assurer la sécurité des populations en Côte d’Ivoire.

12. Ces experts ont-ils oublié que des éléments de l’ONUCI réfugiés dans les cuisines du Golf Hôtel ont été sécurisés par les ex FAFN?

13. L’ONU qui tenait @SOROKGUILLAUME informé de l’achat massif d’armes, malgré l’embargo a été donc bien informée de l’acquisition d’armes.

14. Par ailleurs, les experts de l’ONU ont révélé qu’à chaque contrôle, ils constataient une augmentation des stocks chez les ex FANCI.

15. Où serait le secret quand l’ONU a demandé au camp du PM @SOROKGUILLAUME de faire pareil pour équilibrer les rapports de forces.

16. Dès la fin de la crise post électorale, toutes les armes acquises par les Ex FAFN ont été intégrées dans l’armurerie de la Côte d’Ivoire.

17. L’intégration de ces armes s’est faite sous le contrôle et avec l’accord des responsables de l’ONU en Côte d’Ivoire.

18. Il ne faut donc pas provoquer de polémique là où n’existe aucun problème.

Alain Lobognon sur facebook

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here