Exclusif : Pour la première fois, la mère du chauffeur des terroristes parle

0
29

Pour sa sécurité, nous avons décidé de ne ni donner son nom, ni publier sa photo  surtout que depuis plus de deux mois,  la police surveille discrètement son domicile.  La mère d’Hassan Barry, vit en Côte d’Ivoire depuis les années 1970, précisément à Dabou.

Comment avez-vous été informée de l’arrestation de  votre fils ?

J’ai été informé par un journal et c’était un lundi. Depuis lors, je suis dans l’inquiétude et l’incertitude car n’importe qui peut venir à n’importe quel moment. Donc nous ne pouvons  pas dire grand-chose. Un de ses amis est arrivé avec un journal à la main et m’a donné l’information. Ensuite la police est venue ici deux fois. Bien avant, il y a certains de ses mais qui venaient, mais n’avaient pas le courage de me donner l’information car ils savent que je ne me porte pas bien. Je sentais que leurs visites cachaient beaucoup de choses. Mais comme ils ne disaient rien, je n’osaient pas leur demander.

 Quand il est revenu de l’aventure, aviez-vous des informations sur ses fréquentations ?

Je n’étais informé de rien. Sur cette terre nous avons tous notre tombe. Je n’ai jamais fait de mal à quelqu’un et je n’ai jamais souhaité ni voulu qu’un de mes proche fasse du mal à quelqu’un. Je suis hypertendue et cette information a aggravé ma maladie. J’ai été  vraiment heurté par cette nouvelle.

 Avez-vous des inquiétudes ?

Je crains pour ma vie. Déjà lui, je le considère comme mort. Je suis la seule dans la maison actuellement et j’ai peur parce que tout peut m’arriver à tout moment.

Que pensez-vous aujourd’hui de votre fils

C’est mon fils, je ne peux dire de mal de lui. Mais la mauvaise compagnie peut nous guider dans des pires choses. Il est arrivé ici à la maison une seule fois durant son séjour à Dabou ici. Il avait appris que j’étais malade. Il est arrivé en pleine nuit mais sans véhicule. C’est même son ami qui m’a dit qu’il était à Dabou. C’est surement ce dernier qui a dû l’informer de ma maladie. Par la suite, son ami est venu avec la police, disant qu’il avait volé un véhicule, et les propriétaires étaient à la recherche du véhicule. Ils sont arrivés également une nuit  et quand je les ai vus, j’ai pensé que Sam avait fait un accident. Ils sont retournés sans dire autre chose et depuis lors, je n’ai plus eu de nouvelles de lui  jusqu’à ce je sois informée de son arrestation. Je ne sais pas si je pourrai le voir encore car je me dis qu’il sera tué tôt ou tard.

Ys Cazoal

Lementor.net

 

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here