Bédié et Guikahue : la guerre est maintenant ouverte

0
593
????????????????????????????????????

Demande de report de la cérémonie du 5 mai à Koun-Fao : Guikahué dit « Niet » à Bédié !

Si l’objectif inavoué de Maurice Kakou Guikahué était de battre le rappel des anti-Rhdp pour faire le procès des défenseurs du parti unifié, il y est parvenu, samedi, à l’occasion de la cérémonie dite d’hommage à Bédié à Koun Fao. Le secrétaire exécutif du Pdci Rda qui a soutenu devant les militants que « le plus grand hommage à Bédié, c’est d’exécuter avec rigueur ses instructions » est pourtant resté sourd à l’appel de ce dernier qui l’invitait à reporter d’une semaine « sa » cérémonie. Le président du parti doyen voulait ainsi une mobilisation exemplaire des cadres du Pdci dans le cadre du 4ème congrès extraordinaire qu’organisait le Rdr, son principal allié du Rhdp.

L’entêtement de Guikahué à organiser, coûte que coûte, la manifestation de Koun Fao a eu pour conséquence, l’absence très remarquée des cadres Pdci de la région, notamment le parrain Siandou Fofana (ministre du Tourisme), Adjoumani Kobenan Kouassi (ministre des Ressources animales et halieutiques), Pascal Abinan (ministre de la Réforme administrative) et bien d’autres personnalités de premier plan. Le 5 mai, en effet, au moment où les irréductibles tiraient à boulets rouges sur les pères fondateurs du parti unifié, Ouattara et Bédié, et leurs indéfectibles soutiens, le ministre Adjoumani, pour ne prendre que cet exemple, recevait au Centre national de recherche agronomique (Cnra) à Adiopodoumé, le Président sierra léonais, Julius Maada Bio qui effectuait en Côte d’Ivoire une visite de travail. Au nom de la solidarité agissante entre les deux principaux partis du Rhdp, le secrétaire exécutif du Pdci aurait été bien inspiré en reportant d’une petite semaine la fête à N’zuéba comme le lui a conseillé le principal concerné. C’était méconnaître le plan des irréductibles.

En défiant son président, Guikahué, aveuglé par la présidentielle de 2020, se met dans la peau des indisciplinés. Jusqu’où pourra-t-il aller ? Les partisans de Bédié doivent ouvrir les yeux, les irréductibles préparent un mauvais coup. Koun Fao est un signal fort éloquent.

NB : le titre est de la rédaction

Auteur : RK

Source : Le Jour Plus

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire