Adoption des textes fondateurs du Parti Unifié : Pourquoi il ne faut pas attendre grande chose du Pdci

0
227

Initialement, il était prévu qu’après la signature de l’accord politique par les présidents des partis politiques membres de l’alliance, que chacune de ces formations politiques tienne un congrès extraordinaire (bureau politique et/ou convention pour d’autres) pour adopter les statuts ou encore les textes fondateurs de ce parti unifié.

A ce jour, seul le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), ne s’est pas publiquement et structurellement prononcé sur la question.

Au lieu donc d’un congrès extraordinaire, le parti doyen a décidé de se prononcer, de donner son avis à travers un bureau politique. Il faut noter que le Pdci avait aussi la possibilité de convoquer un congrès extraordinaire comme l’a fait le MFA, le RDR et récemment l’UDPCI. Ce choix du Pdci montre déjà son désintéressement (?) au projet du parti unifié. En tout cas, le vieux parti traine les pas et semble jouer le temps. « Le Pdci n’organisera pas de congrès pour le parti unifié, mais très bientôt tiendra un bureau politique pour ratifier l’accord politique signé le 16 avril par les membres du Rhdp », a annoncé le Président Henri Konan Bédié lui-même à un confrère de la place. Congrès ou bureau politique, le Pdci devra enfin se prononcer clairement sur la question. Accepter le parti unifié ou le rejeter avec responsabilité. Les regards restent tournés vers Henri Konan Bédié et ses condisciples dont la position est plus que jamais attendue par ses alliés qui visiblement veulent passer à une autre étape du projet.

Cependant, au regard des dissensions et tergiversations observées çà et là en son sein, il ne faut pas attendre grande chose du Pdci. Deux tendances, nous le savons s’affrontent. La tendance de ceux qui souhaitent plutôt que le Pdci demeure tel qu’il est et qui souhaite le retour des autres partis désireux en son sein et la tendance qui voit son avenir et l’avenir de la Côte d’Ivoire dans une nouvelle force politique au sein du parti unifié. On sait aussi que le micro et le haut-parleur du Pdci bien qu’émettant des sons restent discordants et contradictoires sur la question du parti unifié. Le futur Bureau Politique du Pdci devrait aboutir sur une position encore plus ambiguë que la présente dans nos estimations car pour le Pdci radical, la plus bruyante des branches, tout porte à croire que le seul combat qui vaille à ce stade est la question de l’alternance et celle de l’appel de Daoukro. Aussi, le président Bédié semble ne pas être en phase avec sa base relativement à l’adoption des textes (la branche des Pdci ou rien).

Contrairement aux autres partis du Rhdp, le Pdci semble avoir d’autres alternatives et croit dur comme fer qu’il peut à lui seul gagner la présidentielle de 2020. Qu’à cela ne tienne, un éventuel refus de ce parti pourrait peut-être affaiblir le Rhdp unifié, mais ne pourra pas empêcher sa réalisation. Il faut donc déjà songer à cette éventualité, celle qui veut que le Pdci ne trouvera pas son bonheur dans le parti unifié à la sortie de leur prochain Bureau Politique.

 

Auteur : Cheick Diawara

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire