Les raisons du communiqué timide de Guillaume Soro

0
5125

On le sait l’actualité nationale est dominée par les sorties tout de même désobligeantes et révoltantes des collaborateurs de Guillaume Soro à l’égard de certaines personnalités et du RDR.

Pour rappel, le conseiller de Guillaume Soro, précédemment directeur général de l’INSAC a émis à demis mot des accusations à l’encontre du RDR et de certains gens (?) qui auraient manipulé certains chefs militaires, actifs au temps de l’attaque, dans la rébellion aux fins d’assassiner son secrétaire général à l’occurrence Soro Guillaume.

Lors de la même cérémonie, Franklin Nyamsi lui avait trouvé juste de déballer la stratégie de division des républicains mise en exécution par son “patron”. Bien avant, le même Franklin Nyamsi avait publiquement insulté Mme Kandia Camara de “gourgandine” ; une expression qui a trait au caractère frivole d’une personne. Il faudra noter que depuis ses bureaux à l’assemblée nationale, Moussa Toure, lui avait choisi de traiter la secrétaire générale du RDR de “menteuse”. Bien avant, le chef du parlement avait laissé entrevoir à travers ses lieutenants dont Affoussy Bamba une réticence énorme et flagrante concernant une possible candidature du président Ouattara. De façon plus familiale et régionale, certains cadres du Tchologo reprochent à Guillaume Soro son rôle dans le volte-face de Lacina Kone dit “Cardosi” contre Ibrahim Tene Ouattara, frère cadet du président, dit “photocopie” pour les prochaines régionales. Tous ces sujets devront être débattus en profondeur avec un président de l’assemblée nationale affaibli par une communication nocive et approximative après le scandale des 6 tonnes d’armes découvertes chez son chef du protocole il y a de cela quelques mois.

Il est clair que ces sorties inopinées et grotesques ont fâché à plus haut niveau. C’est ainsi qu’un confrère a annoncé la deuxième rencontre entre le président Alassane Ouattara et Guillaume Soro sur ces sujets qui fâchent.

Aujourd’hui, ce fut avec un effet de surprise que certains journaux de la place ont publié, un communiqué provenant de l’assemblé nationale contredisant et invitant les collaborateurs de Guillaume Soro à la retenue. Le point important de ce communiqué est la décision de procéder à une validation de toute communication de nature publique alors que des sanctions sont attendues et indiquées.

Ce que vous devez savoir est que cette sortie timide, signée des mains du chef de cabinet est la résultante d’une série de “vérités” assenées au président du parlement par certaines personnes considérées comme ses ultimes soutiens dont la présidente du parti Mme Henriette Dagri Diabate. C’est dans tes termes bien claires que la figure de proue et emblématique du RDR a dit ses “4” vérités à son “fils” qui semble t’il a réussi à excéder même les plus modérés et les plus conciliant de la case. Un tour de magie nous dirons. C’est donc sur injection de la présidente du RDR, Professeur Henriette Dagri Diabate, que le vice-président du RDR, Guillaume Soro, s’est vu forcer de produire ce communiqué. Elle qui a été son avocat depuis si longtemps ne peut sentir que déception et amertume.

Ce qui est toujours questionnable reste en bonne ligne la sincérité de Guillaume Soro de mettre fin à la violence, pour l’instant, verbale de ses acolytes. Est-il nécessaire de rappeler que le professeur agrégé de collège et lycée en philosophie Dr Franklin Nyamsi n’est pas à sa première sortie injurieuse envers la Cote d’ivoire et ses autorités ? lui qui avait insulté le premier ministre de la république Amadou Gon Coulibaly il y’a de cela quelques mois ; lui qui n’avait pas hésité à insulter le ministre d’Etat Ministre de la défense en des termes qui fâchent. Franklin Nyamsi est un insolent, pyromane et mégalomane qui a décidé de se foutre de son pays d’adoption la Cote d’Ivoire pour assouvir les ambitions de Guillaume Soro, son ami mais les siennes qui sont de faire la pluie et le beau temps en Côte d’Ivoire au cas où Guillaume réussissait à conquérir la Cote d’Ivoire.

Quant à Moussa Toure, lui est un journaliste bien connu dont le costume d’homme de communication semble ne pas convenir. Il choisit en lieu et place de la réflexion, les injures et les bassesses. Bien connu pour sa propension à noyer ses soucis dans l’alcool, tout comme Franklin Nyamsi, Moussa Toure mérite t’il encore de travailler dans une institution de la trempe de notre hémicycle. Pour finir, le troisième larron qu’est Mamadou Traore ne mérite même pas une ligne de notre rédaction. Ce serait perdre du temps pour du néant.

 

 

Auteur : La rédaction

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here