Bédié depuis Yamoussoukro : « un baoulé reste un baoulé»

0
414

Henri Konan Bédié, le président du PDCI-RDA est en pleine guerre contre Alassane Ouattara, le chef de l’état. Ce jour devant un parterre moins impressionnant de chefs traditionnels du V baoulé, Henri Konan Bédié a réaffirmé sa rupture d’avec Alassane Ouattara en ses termes : « il n’y a plus d’Alla gnissan ».

On se souvient que lors des élections présidentielles de 2010, Henri Konan Bédié avait appelé les militants du PDCI-RDA à soutenir le candidat de la collation du RHDP face à Laurent Gbagbo. Dans leur rapprochement, Alassane Ouattara avait été baptisé par la chefferie Baoulé comme Alla gnissan, en guise de fraternité et d’amitié.

Selon Bédié, Alassane Ouattara n’a pas respecté l’accord politique de 2014, à savoir soutenir le candidat du PDCI-RDA à l’élection présidentielle de 2020. Alassane Ouattara a pourtant été claire sur la question en insistant qu’il n’y avait jamais eu d’accord dans ce sens. Des informations crédibles font état du fait que le véritable deal était la mise en place d’un parti unifié et la détermination par voie démocratique du candidat du parti unifié pour les élections de 2020. Un vœu hautement partagé par Henri Konan Bédié à l’époque selon les mêmes sources.

Pour histoire, Henri Konan Bédié avait soutenu la candidature unique d’Alassane Ouattara au sein du RHDP en emboitant le pas à l’UDPCI de Mabri Toikeusse qui avait été la première force politique a porté la candidature de Ouattara en 2015 de façon officielle. Il faut surtout retenir que la candidature d’Alassane Ouattara en 2015 avait été soutenue aussi bien par le PDCI que plusieurs autres formations politiques dont le MFA et le RDR son parti d’origine.

Bédié au cours de cette cérémonie a appelé à l’union sacrée des baoulés en ces termes : « un baoulé reste un baoulé ». Un message à relent clanique et tribale qui sonne comme une invitation à ne voter un Ivoirien en 2020 que sur la base ethnique et régionale. Bédié, est-il besoin de le rappeler a été un des artificiers de la grave crise ethnique et sociale qu’a connu notre pays avec son concept de l’ivoirite qu’il tente vainement et piteusement de reprendre.

Par ailleurs le sphinx de Daoukro a appelé les Baoulés à verser dans la provocation et les diatribes en demandant à l’assistance de huer le ministre Amedé et les membres de la délégation RHDP qui ont sillonné récemment le V Baoulé.

Nous y reviendrons

Auteur : la redaction

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here