Bédié débaptise Ouattara et appelle à huer : voici la réponse de Mme Ouattara

0
1717
????????????????????????????????????

Après avoir déjà indiqué que la rencontre à Paris entre son épouse et celle du chef de l’État ivoirien, était banale, et ne pouvait pas changer la donne au niveau politique, le Président Bédié a remis le couvert 48 heures avant une autre rencontre entre Mme Bédié et Mme Ouattara, au cours d’une rencontre avec des chefs traditionnels baoulé, dans la capitale politique ivoirienne à Yamoussoukro.

Contrairement à la rencontre de Paris, celle de Bouaké le vendredi 8 mars n’était pas à l’initiative des deux épouses. L’invitation adressée à Mme Bédié l’a été par le ministère ivoirien de la femme, de la famille et de l’enfant, et non par Mme Ouattara. Elle était donc tout aussi banale que celle de Paris.

Comme d’une part, deux jours auparavant le Président du Pdci et époux de la Présidente de « Servir », avait demandé à des chefs de Yamoussoukro de ne plus considérer Alassane Ouattara comme un des leurs, et les avaient invités à le débaptiser ; et d’autre part parce qu’un média avait indiqué que le gala de la fondation « Servir » prévu fin mars 2019, n’était pas dans l’agenda de la Première dame, des observateurs s’attendaient à des retrouvailles tendues entre les deux sœurs. Il n’en fut rien.

Au contraire, Mme Ouattara comme si de rien n’était à saluer la présence de Mme Bédié et l’a fait applaudir, comme en réponse au Président Bédié qui lui a fait huer des émissaires du Président Ouattara dans le V baoulé.

« Je souhaite tout d’abord saluer ma grande sœur, madame Henriette Konan Bédié, qui est à nos côtés pour célébrer cette fête qui nous est dédiée. Merci chère grande sœur, d’avoir fait le déplacement jusqu’à Bouaké. Je vous demande de l’applaudir bien fort », a dit la Première dame de Côte d’Ivoire, à l’égard de l’épouse du Président Bédié.

Ayant appris que le ministère de Mme Ramata Ly Bakayoko a remis son pagne du 8 mars 2019 à Mme Gbagbo, et que celle-ci qui avait été invitée à participer à la célébration de la défense des droits de la femme, aurait pu être présente, nous nous sommes dit ceci : « Bientôt Soro et Affoussy pourraient rencontrer Ouattara et autres. Finalement il faudra bien s’attendre de plus en plus à des rencontres « banales » et banalisantes de ce genre, qui ne changent pas les postures des uns et des autres, mais qui enseignent aux partisans qu’il n’y a pas lieu de se tuer, pour des gens qui peuvent danser ensemble au concert de Soum Bill et se trouver au concert de Yode et Siro. Ça doit devenir normal et banal. Bédié n’avait peut-être pas tort, d’avoir dit une vérité qui a choqué plus d’un : « banal » … . À Paris c’était banal, à Bouaké c’était aussi banal ».

Auteur : La rédaction

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here