Pendant qu’il débaptise Alassane Ouattara, Bédié se fait construire son caveau par Alla gnissan

0
2411

Henri Konan Bédié a remis au goût du jour son penchant très prononcé pour le tribalisme et le clanisme. En début de semaine, le président du PDCI-RDA, devant un parterre de chefs traditionnels de la région du V baoulé avait informé son auditoire qu’Alla Gnissan n’existait plus ; en référence à son « jeune frère » Alassane Ouattara avec qui il avait partagé des moments de complicité et de fraternité pourtant depuis 2005. La cause de cette déchirure est sue : le président Ouattara et Henri Konan Bédié n’ont pu s’accorder sur la conduite à tenir pour les élections de 2020. Le plus âgé, Bédié, voulant revenir au pouvoir à plus de 84 ans à travers le prétexte fallacieux de l’alternance alors que le président Ouattara, lui, milite pour la promotion des jeunes générations au sein d’une formation politique unifié RHDP.

Ce que les ivoiriens ne savent pas est que Bédié, bien qu’ayant bannit Alla gnissan de son cercle tribal, ne se prive aucunement de profiter des largesses de celui-ci. C’est ainsi que l’église et le caveau en construction, vœux chers à HKB, sont bel et bien prise en charge par son « jeune frère ». Malgré les divergences et les offenses, le président Ouattara a demandé à Pierre Fakhoury Operator (PFO) Africa de continuer les travaux en cours. C’est ce qui explique jusqu’à ce jour la présence des techniciens de cette structure sur les lieux dont Messieurs Hypolite (lot architecture) et Behikro (lot technique) au nom de PFO-Africa, qui eux coordonnent les actions des sociétés sous-traitantes de PFO-Africa sur le chantier. Comme chef de projet, PFO-Africa a délégué Mr Adrien Callet pour en assurer la bonne exécution selon les volontés du président Ouattara. Ne faisant pas dans la dentelle, PFO-Africa a délégué comme chef de chantier Mr Zady Luc qui avait piloté avec Brio la réfection du l’immeuble BAD il y a de cela quelques années.

Auteur : la redaction

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here