Développement de la Culture et du Tourisme. 47 millions de projets prévus dans le Haut Sassandra.

0
4

A mi octobre 2019, le Fonds de Développement Touristique
(FDT), de Côte d’Ivoire a inauguré un préau d’observation
d’un site abritant ces singes, dans le village de
Gbétitapéa ; situé aux kilomètres 8 au sud de Daloa.
C’était en présence des autorités administratives,
politiques et traditionnelles de Daloa.
A cette occasion, le président du FDT, Marcel N’Guettia
a situé le cadre et l’importance de ce projet et annoncé
d’importants autres investissements à réaliser dans la
région.  « Ce projet s’inscrit dans le programme social
du gouvernement qui vise à créer des emplois dans le
secteur du tourisme en Côte d’Ivoire. La réalisation de
ce bâtiment composé d’un préau et d’un restaurant-bar,
va offrir des emplois aux jeunes du village de Gbétitapia.
Déjà 6 emplois ont été créés à travers sa réalisation. Et
à long terme, elle permettra la création de 25 à 30 autres
emplois », a-t-il affirmé, avant d’ajouter.
Et d’ajouter : « Je tiens à rappeler que la région du Haut
Sassandra bénéficiera d’autres projets financés. Ces
projets que le FDT réalisera en vue de l’amélioration du
tourisme sont la valorisation de la roche d’éléphant de
Brizéboua, l’organisation du festival de danses
traditionnelles, la réhabilitation de la case du patriarche
en musée à Gbétitapia, la création d’arbre fruitier pour
alimenter les singes de Gbétitapéa, un restaurant bar et
un préau pour les visiteurs et l’aménagement du lac de
Gbétitapéa, pour un coût global de 47 millions de francs
CFA »

Cette nouvelle a fait plaisir aux autorités locales et
traditionnelles.
Cette intervention a été précédée de celle de la
Directrice Régionale (DR), du tourisme et des loisirs,
Koné Pélaotéri, qui a situé la potentialité dont dispose la
région en matière touristique et culturelle. « Le Haut-
Sassandra est parmi les régions qui représentent le
moins d’intérêt touristique. Le conditionnement des
potentialités favoriserait le rayonnement de la localité et
attirerait les opérateurs économiques, les investisseurs
et les bailleurs de fonds à s’intéresser à la région », a-t-
elle faut savoir.
Il faut noter que singes sacrés de Gbétitapéa constituent
un des atouts du riche patrimoine culturel et touristique
de la région du Haut Sassandra.
La joie et la reconnaissance des populations villageoises
ont été traduites par Lago séraphin. Celles-ci ont aussi
émis des doléances : « Les populations de Gbétitapéa
me chargent d’exprimer toute leur reconnaissance et
leur gratitude gouvernement et au ministre Siandou
Fofana pour cet important investissement. Elles profitent
pour souhaiter par la même occasion de voir le site des
singes sacrés soit classé au patrimoine mondial de
l’Unesco et la case du patriarche soit érigée en musée.
Au nom du ministre du Tourisme, Siandou Fofana, le
préfet de région, Digbé Bako Privat Anatole, qui a dit
avoir pris bonne note des doléances, est revenu sur
l’importance du Tourisme dans le développement d’un
pays. Pour cela il a rappelé : « Le secteur du tourisme
est une richesse pour une nation. Il y existe plusieurs
des nations qui se sont développées grâce au tourisme.
C’est pourquoi, j’invité les populations à une bonne
gestion de ce site. La mise en place d’un comité pour

une bonne gestion pour ce projet est plus que
nécessaire ».

Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here