Plate forme de l’opposition ivoirienne Les partisans de Gbagbo disent non à Bédié et à la Cdrp.

0
232

La plate forme, un regroupement des 17 partis et mouvements politiques, constituant l’opposition ivoirienne et appelée de tous ses vœux par le président Henri Konan Bédié, a enfin vu officiellement le jour le jeudi 6 novembre 2019 dernier à Daoukro. Baptisée la Coalition pour la démocratie la réconciliation et la Paix (Cdrp), cette plate forme a été installée dan une atmosphère de désaveu et d’isolement pour le président du PDCI de Daoukro.
Plusieurs partis et membres fondateurs de la Cdrp ont
loyalement lâché Bédié en brillant par leur absence à
l’officialisation de l’existence de leurs trouvailles avec le Konan Bédié.
En effet les farouches fidèles partisans de Koudou Laurent Gbagbo, appelé communément les Gbagbo ou rien (Gor) et les militants des partis proches de l’ancien Président, dont la coalition appelée Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds), attendus, n’ont pas été aperçus dans la ville de Daoukro. Ainsi le Gor et l’Eds ne sont pas signataires du document marquant la naissance de la Cdrp.
Pour les partisans de Gbagbo Laurent, les élections sont loin de leur priorité. « Ce qui prévaut pour nous, ce ne sont pas des élections, mais plutôt la réconciliation des Ivoiriens », disent- ils.
Ainsi, ceux-ci ne sont pas prêts pour l’instant à parler
d’élections tant que leur leader ne quitte le statut de liberté conditionnelle pour la liberté totale.
Voici la situation devant laquelle se trouve le président Henri Konan Bédié depuis le 6 novembre 2020 dernier, à 11 mois des élections.

Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here