Drame sur la route à Daloa: Un accident de circulation fait 14 morts

0
199

Dès l’annonce de la triste nouvelle, l’émotion s’est emparée de toute la ville de Daloa, le mercredi 27 novembre 2019. Car la route venait encore de tuer. Juste avant le coucher du soleil, un drame effroyable s’est produit au kilomètre 8, sur l’axe Daloa-Vavoua, précisément au niveau du village de Tapéguhé. On parle de 14 personnes tuées.

Un véhicule de transport, communément appelé massa est entré en collision avec un gros camion. Les conséquences de l’accident sont très lourdes. Selon les services du Centre de secours et de la protection civile de Daloa, on dénombre 14 morts et 4 blessées graves. « Le chef de section du jour a été informé aux environs 17h qu’un accident venait de se  produire non loin du village de Tapéguhé, après l’Ecole de Gendarmerie de Torogugé. Aussitôt nos éléments (les sapeurs pompiers cils), ont été dépêchés sur le lieu de l’accident où ils ont découvert sur place, avec la police nationale et la gendarmerie nationale l’ampleur  du carnage. Il y a eu 14 morts sur le champ. Parmi les victimes, on dénombre des femmes, une femme en ceinte, etc. », nous révèle cette source près du centre des pompiers.

Quant aux circonstances du drame, elle explique : « Le véhicule de transport qui venait de quitter Daloa partait en direction de Vavoua. Arrivé au lieu om l’accident s’est produit, il voulait éviter un engin à deux routes lorsqu’il s’est retrouvé dans le sens inverse devant le gros camion qui venait en direction de Daloa. Ne pouvant plus maitriser son véhicule, il se retrouve nez à nez avec le gros mastodonte ».

Ainsi, ce sont plusieurs familles qui viennent d’être encore endeuillées par la routé. Pendant certaines sources avançaient initialement 13 morts, d’autres vont jusqu’à parler de 15 victimes.

Il faut rappeler que 4 corbillards et l’ambulance du Centre hospitalier régional (Chr), ont été mobilisés pour transporter les morts vers les morgues et les blessés vers ce centre de santé, a ajouté les sapeurs pompiers civils.  

      

Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here