L’appel de Simone Gbagbo à l’Assemblée Générale des femmes du FPI : « Notre vision, ce n’est pas Laurent Gbagbo, c’est la Côte d’Ivoire nouvelle »

0
95

Prenant part à l’ouverture des travaux de la 5e Assemblée Générale Ordinaire (AGO), de l’Organisation des Femmes du Front Populaire Ivoirien (OFFPI), Simone Ehivet Gbagbo, a instruit ses camarades sur ce que doit être leur vision.

« Laurent Gbagbo est porteur de la vision salvatrice du FPI pour la Côte d’Ivoire. Il est le symbole de cette vision. C’est pourquoi, chaque fois que quelqu’un d’entre vous se lève pour dire, revendiquons son retour, la personne a raison. Gbagbo est au centre des revendications des militants, parce qu’il est la tête de cette vision qui le symbolise. S’il n’est pas là, notre vision est tuée », a-t-elle dit d’emblée.

Et de poursuivre pour terminer par cette interrogation posée aux militantes de son parti : «  Mais notre vision, ce n’est pas Laurent Gbagbo. C’est plutôt la Côte d’Ivoire nouvelle. Et le jour que Dieu même décidera que Laurent Gbagbo ne soit plus là, est-ce que notre vision va mourir ? ».

C’est par un NON massif que celles-ci ont répondu, rejoignant ainsi l’ancienne première dame de Côte d’Ivoire qui veut faire comprendre aux femmes du FPI que son mari ne doit pas être leur vision.

Simone Ehivet Gbagbo a fait cette intervention après avoir fait l’historique de Fpi qui, selon elle a été créé en 1982, et de celle de l’OFFPI, créée au sein du FPI.

Il faut rappeler que cette AGO de l’OFFPI a pour thème : « réflexion sur la contribution des femmes du FPI à la réconciliation nationale et aux élections ».

Dans cette même adresse aux femmes ; Simone Gbagbo a donné indiqué le sens du combat actuel des femmes du FPI. « Dans le combat que nous menons aujourd’hui, nous devons mettre Laurent Gbagbo au centre de toutes nos revendications ».

Et elle s’est empressée d’ajouter ceci : « Je ne dis pas qu’il doit être l’unique objet de nos revendications. Ce n’est pas ce que je dis. Il faut qu’on se comprenne bien. Celui qui dit qu’il veut faire de Gbagbo Laurent, l’unique objet de nos revendications, répondez-lui clairement : arrière de moi Satan », dit-elle.

Comprise ou pas, le message de Simone Gbagbo est diversement interprétée dans le milieu du FPI.

Notons que l’ouverture de ses assises s’est déroulée en présence de Koné Boubacar, cadre du FPI, représentant Assoa Adou, Secrétaire Général du parti et parrain de cette manifestation et d’une délégation des femmes du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), nouvel allié du FPI.

Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here