Construction d’une centrale biomasse à Aboisso: L’Etat donne son accord à la Biovéal Energie

0
22

Le projet de l’électricité pour tous est un programme auquel le Gouvernement de Côte d’Ivoire attache du prix. Dans sa mise en application, l’Etat Ivoirien vient de concéder à la Société Edf, Meridiam et Biokala, qui est une filiale du Groupe Sifca), à travers la société de projet commune Biovéa Énergie, la conception, le financement, la construction et l’exploitation d’une centrale biomasse de 46 Mw, dont la durée est de 25 ans.

Ce contrat de concession a été signé, le lundi 9 décembre,  par Abdourahmane Cissé, ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Énergies renouvelables, représentant l’Etat de Côte d’Ivoire, et Raphaël Ruat, Directeur Général (DG), de Biovéa Énergie, représentant la société promotrice du projet.

Au moment de la signature, le ministre Abdourahmane Cissé a miss l’accent sur l’importance du projet : « La construction de cette centrale électrique Biomasse dans le cadre du Plan d’actions national des énergies renouvelables 2014-2030 de la Côte d’Ivoire. Notre pays a l’ambition d’atteindre 42% de son mix énergétique issus d’énergies renouvelables à l’horizon 2030 et dans le processus de mise en œuvre des engagements pris par la Côte d’Ivoire à la Cop 21 ».

Aussi, a-t-il relevé les retombées de cette centrale pour les populations.  « Les retombées positives du projet sur la vie des populations de la région et sur les entreprises ivoiriennes sont énormes. L’entreprise promotrice leur promet 25% du marché de construction de la centrale. C’est pourquoi, je souhait que cette signature ouvre la porte à d’autres projets, notamment pour la construction d’une centrale qui utiliserait les déchets issus du cacao et du coton comme combustible »

Dans la présentation du projet dont le coût est estimé à 129 milliards de Francs CFA, Raphaël Ruat, DG de Biovéa Énergie, société promotrice  du projet a indiqué : « Cette installation sera la plus grande centrale d’Afrique de l’Ouest alimentée à partir de déchets agricoles. Elle répondra aux besoins en électricité de l’équivalent de 1,7 million de personnes par an ».
Il ajoute : «  Le début des travaux de construction est prévu au milieu de l’année 2020. La centrale sera bâtie dans la commune d’Aboisso, ville située à l’Est de la Côte d’Ivoire et sa mise en service est prévue pour le milieu de l’     année 2023 ».

Les avantages liés aux emplois dont les populations tireront profit ont été présentés par le DG : «  Au plan de l’emploi, les travaux de construction en créeront au moins 500. Pendant la période d’exploitation, ce sont plus de 1.000 équivalents en temps plein locaux qui seront créés directement. A cela il faut ajouter des retombées économiques importantes et la création de nombreux emplois indirects stables,  », a mentionné Raphaël Ruat
A cela il faut ajouter outre l’alimentation en électricité, le projet aura un impact positif significatif sur la vie des populations de la région d’Aboisso. Car la centrale constitue une source d’économie circulaire, avec des impacts positifs sur le secteur agricole liés à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales et l’augmentation jusqu’à 20% des revenus annuels pour près de 12 000 planteurs qui bénéficieront également de la mise à disposition des cendres de combustion qui leur serviront d’engrais naturel.



Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here