A propos du Ghana : les insoutenables contradictions du PDCI-Bédié et du FPI-Gbagbo.

0
90

Le signe emblématique d’une errance et d’une confusion du jugement politique. Pour le PDCI-Bédié le Ghana moderne demeure manifestement   une royauté lignagère Akan pour ne pas dire Ashanti.

Pour le FPI-Gbagbo le Ghana est un pays anticolonialiste révolutionnaire et anti-libéral. On est en cela en ces fractions dans une projection psychique de type Rorschach.

Le Ghana moderne actuel est cependant une République citoyenne qui ne considère pas le pouvoir d’Etat comme propriété des Ashantis, qui ne fait pas des classifications entre de soi-disant autochtones ayant-droits et des étrangers.

LE RÉGIME ghanéen est de surcroît LIBÉRAL.

SON ÉCONOMIE est de LIBRE-MARCHÉ.

Sous RAWLING l’autoritarisme du régime n’a pas remis en question le LIBÉRALISME ÉCONOMIQUE au Ghana. Le Ghana de Jerry Rawling a été un fidèle client du FMI.

Autrement dit LE GHANA est au plan économique social et politique L’ANALOGUE DE LA CÔTE D’IVOIRE, avec qui, il entretient des relations de bon voisinage.

 La récente posture de Jerry Rawlings (posant en révolutionnaire anticolonialiste) qui est loin d’être un parangon de vertu démocratique est une colossale imposture.

La vision erronée du Ghana par le PDCI-Bédié et le FPI-Gbagbo qui brocardent le libéralisme en Côte d’Ivoire mais  célèbrent le libéralisme au Ghana, qui en appellent au protectionnisme et à la fermeture identitaire en Côte d’Ivoire mais célèbrent le libre-échange et le libéralisme social au Ghana, qui  ne se rendent pas compte que le Ghana est comme la Côte d’Ivoire une démocratie républicaine, qui ne voient pas que  l’opposition Ghanéenne  est responsable citoyenne ,  cette vision erronée empreinte d’une mauvaise foi évidente et d’un déficit de citoyenneté et de responsabilité est, dis-je, le trait spécifique de fractions politiquement faillies et infantiles.

Auteur : Dieth Alexis

Source : Dieth Alexis

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here