Premier Conseil des Ministres de 2020: le Président Alassane Ouattara trace ses lignes directives à suivre par ses ministres

0
6

Deux jours après la présentation des vœux du Président de la République, Alassane Ouattara, à la nation, le lundi 6 janvier 2020, le premier Conseil des Ministres de l’année 2020 s’est tenu, sous sa présence le mercredi 8 janvier 2020, de 10h00 à 14 h00, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan.

Cette première rencontre a donné l’occasion au Chef de l’Etat de revenir sur sa vision de la gouvernance, de ses attentes en traçant les lignes directives à suivre en 2020, par son gouvernement.

Ainsi, le Président de la République, Alassane Ouattara, a-t-il mis un point d’honneur sur la notion du vivre ensemble en dont les ministres doivent être les vrais avec leur présence des ministres sur le terrain auprès des populations. « Je demande aux membres du gouvernement d’être régulièrement sur le terrain. Vous devez œuvrer à la préservation de la paix, à la cohésion sociale, l’entente cordiale, en un mot le vivre ensemble qui doit demeurer le leitmotiv de notre parti, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp ».

Tenant à cœur, le climat des affaires en Côte d’Ivoire, le Chef de l’Etat a demandé la poursuite des réformes en matière de gouvernance, des gestions des finances publiques, de l’amélioration de climat des affaires, de développement des infrastructures et du capital humain.

Sur ce point, de chaque membre de son gouvernement, de l’action et des résultats dans le respect de la programmation financière arrêtée. Ainsi souligne-t-il : «Nous devons préserver, la stabilité macroéconomique ainsi que les grands équilibres de nos finances publiques, tout en poursuivant le progrès social auquel, nos pulsations aspirent ».

Malgré les résultats obtenus dans la mise en œuvre du Programme social du Gouvernement (Ps-Gouv), au profit des populations, dont il se réjouit, le Président Alassane Ouattara estime qu’il reste encore des défis à relever.    

« Je voudrais vous féliciter pour votre leadership et vous encourager à poursuivre dans cette dynamique afin de répondre aux attentes de nos populations. Car, ces résultats de mieux en mieux ressentis ont été possibles grâce aux efforts du gouvernement et je vous encourage à persévérer dans cette dynamique en relevant les défis restants », a-t-il recommandé.

Il faut rappeler le Ps-Gouv a permis d’obtenir ces résultats tangibles dans plusieurs domaines, tels que celui de l’Education, de la Santé et de la Protection sociale, de l’électricité, de l’eau potable, des infrastructures routières ainsi que de l’emploi et de l’automatisation des jeunes et des femmes.

Au cours de cette première réunion du Conseil des ministres, le président a rappelé que son vœu le plus cher est, non seulement, la poursuite du vaste chantier de transformation et de modernisation du pays, mais, il souhaite que cela se se renforce au cours de cette année 2020.

Le Chef de l’Etat a indiqué au Gouvernement de tenir compte des élections que 2020est une année électorale. A ce sujet, voici ses instructions au Premier ministre : « Les enjeux spécifiques de cette année électorale devront être également pris en compte dans l’agenda du travail gouvernemental. C’est dans ce sens que j’ai demandé au Premier ministre de poursuivre les discussions avec les partis politiques et la société civile dans ce mois de janvier afin de finaliser le travail sur le cœur du processus électoral, c’est-à-dire, le code électoral ».

Pour l’instauration d’un climat apaisé pour un bon déroulement des élections à venir, le Chef de l’Etat, a fait cette annonce.  « Le prochain dialogue entre le gouvernement, la société civile et les partis politiques devra être ouvert et inclusif à l’image des discussions qui ont abouti à la mise en place de la Commission électorale indépendante (CEI), en vue de doter, le pays d’un code électoral adéquat ».

Le président Alassane Ouattara traduit ici son rêve pour la Côte d’Ivoire, à l’issue des futures élections : « La démocratie ivoirienne devra sortir renforcée de ce processus. Car nous devons tourner définitivement, la page des crises postélectorales ».

Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here