Henriette Konan Bédié aux femmes : « Levons-nous pour dire que le peuple ne veut plus la guerre »

0
421

A moins de dix mois des élections présidentielles d’octobre prochain, l’ancienne Première Dame, Henriette Konan Bédié, veut tirer sur la sonnette d’alarme. Recevant une association musulmane pour des échanges sur les conditions d’une élection apaisée, le jeudi 9 janvier 2020, dans la résidence privée du président Henri Konan Bédié, à Daoukro, elle a saisi l’occasion pour appeler les femmes ivoiriennes à une prise de confiance.

« Le peuple ivoirien de ne plus vivre la guerre ni revivre le cauchemar de la crise postélectorale d’octobre 2010. Les femmes Ivoiriennes doivent prendre conscience de leur force. C’est pourquoi, face au climat actuel, caractérisé par la peur du lendemain, nous femmes de Côte d’Ivoire, nous devons nous lever pour dire que le peuple ne veut plus la guerre. C’est aussi l’occasion de vous exhorter à prier pour que les différents acteurs politiques œuvrent pour la tolérance et la paix ».

Il faut rappeler que cette rencontre se situait dans le cadre d’une cérémonie de présentation de vœux de la plateforme des femmes battantes de Côte d’Ivoire au couple Henri Konan Bédié, a également permis à Mme Bédié.

Konaté Ami Coulibaly, présidente de la plate forme des femmes musulmanes, dans la présentation de  sa structure a fait savoir que « La plateforme des femmes battantes dont j’ai l’honneur de présider est un mouvement qui a vu le jour en avril 2016. Elle a pour idéal l’autonomisation de la femme. Jusqu’à ce jour, nous venons en aide aux associations féminines à travers des cotisations, sans tenir compte de leur appartenance ethnique et religieuse.

Cette présentation a été suivie d’une plaidoirie des femmes à l’endroit du président Henri Konan Bédié : « Nous voudrions solliciter l’expertise et le soutien du président Henri Konan Bédié pour mettre en œuvre ses activités ».

En réponse, le président du Pdci a souligné : « Si nous gagnons les élections, nous vous aiderons de façon efficiente. Je vous appelle à vivre sans nuire. Surtout à ne pas faire à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’on leur fasse ».

Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here