Le Premier Ministre a ouvert la 2ème phase du dialogue politique ce jeudi

0
1

Comme nous l’annoncions dans une publication le jeudi 9 janvier, la 2e phase du Dialogue entre le gouvernement et les partis politiques, consacré à l’élaboration d’un code électoral consensuel, a effectivement commencé à l’auditorium de la primature.

Après que la 1ère phase ait été consacrée à la mise en place de la Commission électorale indépendante, cette 2ème phase du dialogue politique, a été ouverte par le Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly, sur instruction du Chef de l’Etat, le Président, Alassane Ouattara. Elle a enregistré la participation des groupements politiques et partis les plus représentatifs du pays.

Situant le cadre de cette première séance, le Premier Ministre a émis le vœu suivant : « Je souhaiterais que la première séance plénière soit consacrée à la définition du mode opératoire. J’ai également proposé que la séance conjointe de validation du rapport final se tienne au cours de la première semaine du mois de février 2020 au plus tard ».

Ce vœu a été suivi d’une autre invitation qu’il a eu à lancer à l’endroit des acteurs politiques. « J’invite l’ensemble des acteurs de la scène politique ivoirienne à s’investir sans passion, dans un esprit d’ouverture et par des propositions constructives, à cette deuxième phase du dialogue ».


Devant les animateurs des partis politiques, le Premier Ministre a affiché la volonté de l’Etat de Côte d’Ivoire, en ces termes : « Je voudrais vous rassurer de l’engagement ferme du Chef de l’État et du Gouvernement à tout mettre en œuvre pour créer un environnement favorable à la tenue des élections apaisées dans notre pays ».

Se félicitant du bon climat qui a prévalu au cours de cette rencontre, Amadou Gon Coulibaly a souligné : « La 2ème phase du dialogue politique sera consacrée à la finalisation des travaux relatifs au code électoral. C’est dans un esprit d’ouverture et de dialogue constructif que cette phase est entamée. Et ce, après la première phase qui a consisté à la mise en place de la Commission électorale indépendante (Cei) ».

Il faut rappeler que la délégation du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), était conduite par son Directeur exécutif, Adama Bictogo, celle du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda), par Alphonse Djédjé Mady, quand celle du le Front populaire ivoirien (Fpi) étaient conduite par son président, Pascal Affi N’Guessan. Outre ces grands partis significatifs, d’autres formations politiques ont participé à la rencontre.

Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here