Découverte de 20 corps dans une fosse commune à Man: les premières réponses aux nombreuses interrogations

0
117

Des ossements humains enfuis dans une fosse commune ont été découverts le lundi 13 janvier 2020 dernier, dans la  ville de Man, capitale de la région du Tonkpi, à l’ouest de la Côte d’Ivoire.

L’information a été confirmée par Madame le Procureur de la République, près le tribunal de première instance de Man, Counta Nafissiatou, dans un communiqué datant du mardi 14 janvier, dont lemuentor vous livre ici la teneur.    

 « Le 13 janvier 2020, au cours de l’exécution des travaux de bitumage de l’axe préfecture de Man, Bataillon de sécurisation de l’ouest, il a été découvert une fosse commune contenant des restes humains, à proximité de la clôture du lycée moderne 1 de Man. Une enquête a été immédiatement ouverte par le parquet  près le tribunal de première instance de Man.

La première constatation faite par les médecins légistes du Centre hospitalier régional de Man a permis de dénombrer 20 corps à partir de la reconstitution des ossements retrouvés dans ladite fosse. Les investigations se poursuivent pour identifier lesdits corps et déterminer les causes de la mort ».

Après la découverte a été faites près de la clôture du lycée moderne de Man, au cours des travaux de terrassement en cours dans le cadre du bitumage de la voirie urbaine de la ville et suite à l’annonce rendant publique la découverte de ces ossements humains, et en attendant les résultats des enquêtes ouvertes, certains témoins affirment ces corps seraient ceux de nombreuses personnes ayant été tuées au cours de violents affrontements dont Man a été le théâtre en 2002.

Ceux qui croient être bien informés indiquent que plusieurs personnes ont trouvé la mort suite aux multiples situations d’affrontements qui ont eu lieu à Man. Ils citent ceux qui ont opposé les forces de l’ex-rébellion et loyalistes pour le contrôle de la ville. Ensuite, ils confirment que des tueries ont eu lieu entre les différentes factions de la rébellion, tout comme, au cours de l’opération de ratissage effectué par les forces loyalistes lorsque celles-ci avaient délogé les rebelles, avant que ceux-ci vient s’y installés définitivement..

Il faut noter qu’après constat, sur ordre du procureur de la république près le tribunal de première instance de Man, les squelettes ont été récupérés par les pompes funèbres et transférés à la morgue du Chr. Et une enquête est ouverte par les autorités de la ville pour déterminer et faire la lumières sur les circonstances de cette tuerie en masse et leur enterrement dans une fosse commune hors du cimetière.

Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here