Attaque des positions de l’armée ivoirienne : l’Etat major des armées confirme et fait le bilan

0
7

Dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 janvier 2020, aux environs de 3 heures du matin, les positions occupées par les Forces armées de Côte d’Ivoire (Faci), par des individus armés non encore identifiés, dans le village Agro-industriel de Néro, dans le département de Tabou. Créant la peur panique dans la population.

L’information a été confirmée dans la soirée du jeudi 16 janvier 2020, par l’état-major général des armées, à travers un communiqué transmis.

Dans ce communiqué, le général Lassina Doumbia, chef d’état major général des armées de Côte d’Ivoire, explique que dans la nuit du 15 au 16 janvier 2020, des incidents ont opposé des militaires à des individus non identifiés dans la localité de Néro, dans la Sous-préfecture de Tabou.

Il mentionne le retour du calme et dresse le bilan : « Les renforts déployés ont permis de circonscrire ces évènements et le calme est vite revenu. Le bilan de ces incidents fait état d’un militaire décédé et d’un autre blessé ».

Le N°1 des armées de Côte d’Ivoire, le général Lassina Doumbia, a rassuré les populations quant aux dispositions prises dans le sens du renforcement du dispositif sécuritaire dans la zone et les invite par conséquent à vaquer à leurs occupations. Quant à l’attaque, il a indiqué qu’une enquête a été ouverte par la Gendarmerie Nationale afin de déterminer les circonstances exactes de ces évènements.

Il faut rappeler que ce n’est pas première attaque de ce genre qui est perpétrée dans cette zone frontalière du Liberia. Déjà en 2015, précisément dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 janvier, des individus lourdement armés, après avoir contourné les positions de l’armée, avaient attaqués le village d’Irakoté, dans la sous préfecture d’Olobio, aux environs de 2h du matin. Certaine autre source nous indique d’une autre attaque, ayant occasionné la morts de 3 militaires, avait eu lieu au cours de cette même année de 2015, dans cette même zone qui fait frontière au Liberia voisin.

Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here