Vœux du RHDP à son Président: Ouattara revient sur le projet de déstabilisation et les faux débats sur la CEI

0
92

Réagissant aux nombreux messages de vœux de la nouvelle années 2020, des porte-paroles des différentes structures composant son parti le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le Président de ce parti, Alassane Ouattara, par ailleurs chef de l’Etat de côte d’ivoire, a commencé son intervention par l’actualité sociopolitique qui a émaillé la fin de l’année 2019.

Ainsi, a-t-il indiqué que la fin de l’année 2019, a été marquée par le projet de déstabilisation des institutions de notre pays et les faux débats engagé par l’opposition sur la recomposition de la CEI. Il estime qu’il n’avait par agit en son temps sur les  deux points.

 Sur le premier point concernant le projet de déstabilisation de la Côte d’Ivoire, le président, s’il a dit que « les faits sont là », s’est toujours voulu bref et avare en donnant les raisons de son silence sur ce sujet.

« Je ne voudrais pas m’étendre là dessus parce que la question est aux mains de la justice. La justice fera son travail »

Abordant le 2e point de l’actualité lié à recomposition de la Commission électorale indépendante (CEI), qu’il a bien voulu développé devant les militants de son parti, le président Alassane Ouattara il a relevé que le débat qu’entretient les opposants est un faux débat. Et pour cause, dit-il. « La recomposition de la Cei a été faite conformément aux recommandations de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) et dans le cadre du dialogue entre le gouvernement, les partis et les organisations de la société civile. Après plusieurs réunions ayant rassemblé toutes ces composantes, cela a aboutit à la recomposition actuelle de la CEI  qui est reconnue par toutes les institutions internationales », a-t-il expliqué.

C’est d’ailleurs pourquoi, il considère que ce débat qui constituait la 1ère phase du dialogue être le gouvernement et les partis politiques, est clos et que la 2e phase est en cours.

« La 2e phase qui se déroule en ce moment, concerne la mise en place d’un code électoral consensuel. Les discutions sont encours sous la supervision du Premier Ministre. Des propositions seront faites dans le strict respect du calendrier », a laissé entendre le président du RHDP.

Il a profité pour informé que la Côte d’Ivoire va bien : « Je l’ai constaté à Londres où la côte d’Ivoire a été plébiscitée pour sa performance économique réalisée en 8 ans de gestion du RHDP ».

Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here