Campagne commerciale 2020 de la noix de cajou: le prix du kilogramme fixé à 400 francs CFA

0
19

La campagne 2020 de commercialisation des noix de cajou, est officiellement ouverte depuis le 06 février 2020 en Côte d’Ivoire. Au cours de cette campagne, le prix obligatoire du kilogramme (Kg) de noix de cajou a été fixé de 400 francs CFA. Ces importantes décisions ont été prises, le mercredi 5 février 2020, au cours de Conseil des Ministres qui s’est tenu au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence, Alassane Ouattara.

Ce prix est en nette augmentation par rapport à la campagne 2019 écoulée, au cours de laquelle, le prix du kg était à 375F.  Ce barème pour cette campagne 2020 a été approuvé suite à une communication du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, relative au bilan 2019 et aux perspectives 2020 de la commercialisation de la noix de cajou

Selon le communiqué du Conseil des Ministres, C’est sur la base d’un prix CAF de référence de 1 300 USD/T, que le prix minimum bord champ de la campagne 2019, a été fixé à 375 francs CFA/Kg. Ce qui était en baisse de 125 francs CFA/Kg par rapport à 2018 que ce prix a été possible grâce à une réduction du DUS de 10% à 7% du prix CAF.

Ainsi, en dépit de ces efforts, la campagne 2019 a confirmé le retournement du marché des noix de cajou constaté dans la deuxième moitié de la campagne 2018. C’est pourquoi le Conseil des Ministres a approuvé le barème pour la campagne 2020 et le prix planché obligatoire de 400 francs CFA/Kg aux producteurs qui en découle.

Le gouvernement a pris soin d’arrêter certaines dispositions en vue garantir les intérêts des producteurs. Au nombre de ces mesures, le Conseil des Ministres a instruit les services en charge de la protection des frontières à l’effet de prendre toutes les mesures de lutte contre la fuite des noix de cajou par les frontières terrestres.

Il a autorisé le Conseil du Coton et de l’Anacarde à prendre des mesures de lutte contre les exportations frauduleuses, allant jusqu’à la saisie et à la vente immédiate des produits saisis.

Contre tout contrevenant, le Conseil des Ministres a instruit le Ministre de la Justice à l’effet de mettre en œuvre en relation avec le Conseil du Coton et de l’Anacarde des procédures d’urgence dans l’application de l’ordonnance n°2018-437 du 03 mai 2018 portant répression de la commercialisation et de l’exportation illicites des produits agricoles soumis à agrément.  

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here