Le triste sort de soro guillaume…

0
475

Une influente organisation internationale m’a récemment commandé une d’analyse sur l’avenir de soro guillaume et les perspectives électorales ivoiriennes. Voici donc résumé, en langage simple, ce que j’écrivais : « soro est désormais comme un forestier qu’on jetterait dans le désert, sans boussole. Il n’a plus aucun repère. Perdu, il choisit au hasard une direction et s’y engage en se disant que ça aboutira forcément quelque part. Où? Il ne le sait pas. Mais il continue d’avancer, sous l’impulsion de cette voix intérieure (instinct de survie?) qui continue de lui dire: keep walking (continue de marcher). S’il s’arrête, il mourra de soif. Cependant, s’il continue de marcher, il mourra d’épuisement et de soif. Il continuera quand même de marcher, parce qu’en marchant, il garde un certain espoir, et cela lui donne l’impression de tenter quelque chose, de ne pas accepter sa fin inéluctable avec une certaine fatalité. D’où les épisodiques apparitions (agitations ?) hasardeuses de soro.

La Côte d’Ivoire a peut-être gagné un 2e mamadou koulibaly, au loto du ridicule. Un 2e politicien qui veut faire parler de lui vaille que vaille, quitte à être ridicule. koulibaly a une certaine régularité. Les Jeudis c’est mk : « les jeudis c’est mamkoul comédie club ». Le jeune homme soro cherche encore son chemin sur cette scène où le comique le dispute à la déconne, voire à une forme d’effronterie assumée. Curieusement.

Ce qui est vrai, est vrai !

Auteur : Said Penda

Source : Said Penda

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here