Atteinte à l’autorité de l’Etat: Les dossiers en béton d’Adou Richard contre Soro

0
5

On en sait un peu plus sur l’enquête ouverte contre l’ancien président de l’Assemblée nationale (Pan), Guillaume Soro, poursuivi pour atteinte à l’autorité de l’Etat. Hier, le Procureur de la République, Adou Richard, a levé un coin du voile sur le niveau d’avancement des investigations relatives à cette affaire. Selon lui, la procédure «suit son cours» et a connu des « avancées notables ». « A ce stade de l’enquête, les éléments en notre possession, notamment les traces digitales sur les armes sorties de la lagune, les données de téléphones portables et certains documents, ont permis l’interpellation de 19 personnes dont 14 militaires (02 officiers supérieurs et 12 sous-officiers) dont certains de la Garde rapprochée de l’ex-Pan et cinq civils, en lien avec les faits. Quinze parmi elles ont été inculpées et placées sous mandat de dépôt, le vendredi 17 avril », a annoncé le Procureur de la République, Adou Richard, au cours d’une conférence de presse à la salle des Pas perdus du Palais de Justice du Plateau. Des résultats satisfaisants rendus possibles grâce aux agents enquêteurs notamment de la Section des recherches de la Gendarmerie nationale commis qui ont procédé à diverses auditions d’employés de maison et de militaires, précédemment chargés de la sécurité de l’ancien président de l’Assemblée nationale. Aussi, agissant conformément aux missions de la commission rogatoire datée du 27 décembre 2019, le Procureur de la République, Adou Richard, a-t-il indiqué que les officiers de police judiciaire ont procédé à la perquisition de différents domiciles et résidences ainsi que de divers lieux. «Lesdites perquisitions ont abouti à la saisie de 17 véhicules dont quatre ayant servi au transport d’armes et munitions initialement stockées au siège du mouvement Générations et peuples solidaires sis à Cocody Riviera-Golf, en direction de la ville balnéaire d’Assinie, pour y être précipitamment immergées dans la lagune en prévision d’éventuelles perquisitions», a expliqué Adou Richard. Qui ajoute : « Cette découverte vient ainsi corroborer l’une de mes précédentes interventions, au cours de laquelle je vous avais fait état de l’appel à l’insurrection lancé par un groupe de personnes, dont des députés, au siège du mouvement Générations et Peuples Solidaires ». A preuve, l’enquête permet d’établir, confiera-t-il, que le siège de ce mouvement politique servait à l’entreposage d’armes. «Il a été découvert à ce siège un lot de matériel militaire de communication, dont un appareil permettant de capter les mouvements des forces armées ainsi que des documents », a révélé Adou Richard.
Se prononçant sur les quatre véhicules ayant servi au transport des armes et de munitions à Assinie, il a fait savoir qu’ils « appartiennent au nommé Zebré Souleymane, en fuite » qui avait déjà été cité dans le dossier de la découverte des caches d’armes à Bouaké et dans lequel « il avait nié les faits ».
Il est important de rappeler que les premières perquisitions avaient permis la découverte, dans le fond lagunaire d’Assinie, de diverses armes et munitions notamment 50 fusils de type Kalachnikov AK-47 ; 12 lance-roquettes RPG ; 04 fusils mitrailleurs FM et un millier de munitions et d’obus correspondant aux armes découvertes.

Auteur : ALI FAMA

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here