Droit de l’homme : Le Cndh ouvre sa deuxième session

0
0

L’université des droits de l’homme a ouvert ses portes pour la deuxième session intensive de formation sur le système judiciaire ivoirien, ce lundi 15 juin au siège du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) à Cocody. Permettre à la société civile de connaître le fonctionnement du système judiciaire ivoirien, tel est le but visé par cette session qu’offre le Cndh à 20 auditeurs. Cette formation vise à améliorer la compréhension du système judiciaire ivoirien souvent mal compris des populations, « l’université des Droits de l’Homme du CNDH a été lancée le 1er février 2018. L’UDDH a pour mission de promouvoir les droits de l’homme en renforçant les capacités des acteurs et de tous ceux qui sont intéressés par la thématique des Droits de l’Homme. Nous ne pouvions pas choisir mieux pour incarner cette session, ses auditrices et auditeurs.  A côté des sessions ordinaires. Nous initions des sessions intensives sur des thématiques d’importance ou d’actualité, » a dit Namizata Sangaré, présidente du Cndh.  Ils auront des aptitudes sur les rouages de notre système judiciaire. A savoir les différentes juridictions, les décisions de justice et les recours possibles, le mécanisme d’assistance judiciaire, l’arbitrage, la conciliation et la médiation, la coopération entre justice nationale et justice internationale en autres, afin de mieux tester en justice. Lors de cette cérémonie d’ouverture, le Procureur de la République, Richard Adou a donné une conférence inaugurale aux 20 auditeurs inscrit pour cette session.  Invité spécial de cette session, Chantal Camara, Présidente de la Cour de Cassation, représentée par Monsieur le Conseiller Niango Dacoury François. Il a félicité les acteurs de cette institution avec à sa tête la présidente Namizata Sangaré. Pour lui, cette aubaine est un creusé pour détruire le mythe que représente les institutions judiciaires auprès des populations.

Auteur : Ali Fama

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here