Démission de Duncan soupçonné de collusion avec Amon Tanoh et Chris Yapi

0
1418

En Côte d’Ivoire, la rupture politique entre le Président de la République, Alassane Ouattara, et son Vice-président Daniel Kablan Duncan (77 ans) devrait devenir effective et officielle dans les heures et jours à venir, sauf extraordinaire malgré des tentatives de dénégation de membres du cabinet du natif de Ouellé, premier ministre de 1993 à 1999 puis de 2012 au 10 janvier 2017, date de sa nomination au poste de vice-président de la république. Les choses ont commencé à se gâter dans la foulée du projet de modification de la Constitution et de la désignation de Amadou Gon Coulibaly le 12 mars 2020 comme candidat du RHDP, parti au pouvoir, pour l’élection présidentielle d’octobre 2020.

« Y’a-t-il vraiment un problème entre le Président Ouattara et le Vice-président Duncan ? Malgré le communiqué d’hommage de ce dernier publié le vendredi 10 juillet 2020, suite au décès du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, malgré l’image de la réunion de mercredi 8 juillet 2020 (jour du décès de Gon) au Palais présidentiel entre lui et le Premier ministre défunt , malgré encore l’annonce de la visite de Duncan à la famille de Gon pour les condoléances , en sa qualité de Vice-président de la République, la rumeur de sa démission reste persistante. Mieux cette rumeur s’est amplifiée ce samedi 11 juillet 2020 avec le constat de l’absence de son nom, dans le communiqué nécrologique des obsèques du Premier ministre. Quelle est la situation exacte ? «

« Le Président de la République Ouattara a pris acte de ce qu’il est un suiveur de Amon Tanoh (du nom de l’ex ministre des affaires étrangères, ndlr), à travers son opposition au choix du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, comme son successeur et candidat Rhdp à la présidentielle 2020. Le Président Ouattara attend sa démission annoncée. Duncan essaie depuis de reculer, de sauver les apparences, de rattraper les choses (…), à la faveur du décès du Premier ministre. Mais le Président ne peut pas supporter cette hypocrisie. Pour mettre fin à la confusion et lui faire comprendre qu’il doit assumer la rupture, son nom a été barré dans le communiqué nécrologique du Premier ministre, paru dans Fraternité matin.», a appris Afrikipresse suite à la question directe et précise ci-dessus, adressée à plusieurs sources contactées.

[ Duncan et Amon Tanoh relais de Chris Yapi et consorts au sein du régime Ouattara ? ]

Dans une publication intitulée « LES VRAIES RAISONS DE LA DÉMISSION DE DANIEL KABLAN-DUNCAN. ADO-DUNCAN : LA TRAHISON MORTIFÈRE », le sieur Chris Yapi révèle dans avec détails une conversation entre le Vice-président Daniel Kablan-Duncan, le Premier ministre Amadou Gon-Coulibaly, le Ministre d’État Hamed Bakayoko et le Ministre Secrétaire Général de la Présidence Patrick Achi du mercredi 8 juillet 2020 peu avant le début du conseil des ministres ou encore le décès d’Amadou Gon Coulibaly.
 
« Chris Yapi vous l’annonce : le Vice-président Daniel Kablan-Duncan a rédigé sa lettre de démission et l’a remise au Président Alassane Ouattara. Il quitte immédiatement ses fonctions, sauf si on lui demande d’attendre et de le faire après l’inhumation du Premier ministre Amadou Gon-Coulibaly (…) Avant le funeste Conseil des ministres du 8 juillet dernier, le Vice-président Daniel Kablan-Duncan a eu un entretien avec le Premier ministre Amadou Gon-Coulibaly, le Ministre d’État Hamed Bakayoko et le Ministre Secrétaire Général de la Présidence Patrick Achi. Lors de cette entrevue, M. Kablan-Duncan s’est profondément épanché et a dit à Amadou Gon tout ce qu’il avait sur le cœur, notamment les frustrations qu’il subissait de la part du Président de la République, les humiliations fréquentes, les rabaissements et toute la déception qui l’habitait (…) Si Ouattara a pu anéantir Guillaume Soro qui lui a donné le pouvoir en faisant de lui un Ivoirien, personne n’est à l’abri des trahisons de Ouattara, même pas son épouse ! Ils finiront par divorcer », écrit Chris Yapi.

Suite à l’analyse de certaines informations (pas toutes) distillées Chris Yapi, des liens auraient été établis entre cet avatar proche de Guillaume Soro, et des proches du Vice-président Duncan mais également des proches de Marcel Amon-Tanoh, déjà sorti du gouvernement le 19 mars 2020.

Nos sources qui font état de ce que Daniel Kablan Duncan a été atteint de Covid 19, sans que Chris Yapi n’ait évoqué cela alors qu’il le savait, ajoutent que le Président Alassane Ouattara, bien qu’affecté, a le contrôle de la situation, et qu’il n’y a pas matière à inquiétude.

Auteur : Philippe Kouhon

Source : AfrikiPresse

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here