Rencontre d’échanges: Anne Ouloto appelle à cultiver la paix

0
7

Ils se sont parlés franchement. La ministre Anne Désirée Ouloto et une délégation de Tabou, Grabo ont échangé, hier, au Musée des civilisations de Côte d’Ivoire au Plateau. La ministre de l’Assainissement et de la Salubrité a saisi cette occasion pour appeler les populations Kroumen à s’attacher aux valeurs de vivre ensemble, de fraternité quelque soit la situation. En sus, elle a dit merci à ceux-ci pour l’acte de « grande sagesse posé » en ne participant aux marches de l’opposition, en n’écoutant les messages de violence distillés cers derniers temps. A contrario, ils ont œuvré pour la paix, selon elle.

La ministre a en outre levé le voile sur la violence visible dans plusieurs localités du pays et les actions qu’elle mène dans sa région pour préserver la cohésion sociale. « En réalité il n’y a pas de problèmes dans notre pays, mais c’est nous qui les créons. Ne nous laissons pas distraire par les discours de haine. En cette période préélectorale, il y a des mouvements. C’est pour cela que nous sommes en train de sensibiliser les jeunes, les femmes et les hommes à travers une plateforme réunissant tous les partis politiques », a-t-elle précisé. Rassurant les uns et les autres que « le pays se porte bien », la présidente du Conseil régional du Cavally appelle à faire en sorte que la prochaine élection présidentielle se passe dans le calme.

Poursuivant, elle a fait savoir que les vrais problèmes dans sa région, dans les zones de Tabou et Grabo, c’est le manque d’eau, d’électricité, d’école pour les enfants, de travail pour les jeunes et pour les femmes. En clair, ce sont les problèmes de développement. Ses hôtes ont profité de cette rencontre d’échanges pour poser des problèmes dont la libération de jeunes et d’un homme de 76 ans incarcérés. Prenant en compte ces doléances, elle a promis s’imprégner des faits qui sont reprochés aux mis en cause et leur tenir informé.

Au nom des populations de Grabo et de Tabou, le Professeur Tebede Djigname a salué la ministre Anne Ouloto pour son soutien et son apport à leur région. « Anne Ouloto n’est pas seulement du Cavally, elle est aussi de Tabou. Anne Ouloto est Kroumen. C’est vous dire qu’elle constitue un relais entre les Kroumen et les Wê. C’est elle que le président de la République a envoyée à Grabo lorsque nous étions attaqués de toute part en 2012. Grâce à elle, il y a eu l’accalmie », a-t-il éclairé. Avant d’émettre le vœu de voir leurs parents encore en prison être libérés afin de prendre aussi part à l’élection présidentielle d’octobre prochain.  

Auteur : Ali Fama

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here