Opposition ivoirienne et jeux de dupes

0
228

Bédié et Affi jouent en fait au poker menteur dans leurs calculs électoralistes parce que tout oppose leurs stratégies politiques. Bédié compte sur l’électorat des GORs et des pro-Soro qui eux ne gagnent rien dans le processus électoral.

Soro compte sur Laurent Gbagbo et Bédié pour semer le chaos et favoriser une transition politique pour qu’il entre dans le jeu, sauf que lui, plus jeune, mise sur une mise à la retraite à moyen terme (d’où la transition politique) de Bédié, ADO et Gbagbo pour avoir les coudées franches.

Poker menteur.

Affi qui, lui, lorgne l’électorat GORs et SORs, se voit évincé par Bédié qui n’a pas besoin d’un concurrent gênant sur ce coup. Les plaintes d’Affi N’guessan suite à sa non-participation à la réunion dite de « désobéissance civile », affiche toute sa frustration.

Poker menteur.

Aucune des têtes de la coalition « désobéissance civile » n’est capable d’expliquer clairement aux militants les actions concrètes induites par ce concept.

Est-ce du Ghandi, stratégie passive et longue, ou du Martin Luther Kong, offensive de manifestations de masse ?

Poker menteur.

Pour l’heure, le talon d’Achille de tous les appels à manifester demeure l’incapacité de mobilier des masses. Des casseurs et pyromanes, oui ; des groupes de jeunes agressifs armés d’armes blanches, oui…Car dans la vérité, personne ne peut tirer de dividendes politiques à ces actes de vandalisme creux et condamnables.

Puisque Bédié et Affi sont engagés dans le processus électoral mais préfèrent surfer sur la vielle idéologie « Tout Sauf Ouattara » pour espérer prospérer. Il s’agit d’amplifier le sentiment anti Ouattara afin que, face à la détermination du gouvernement d’organiser les élections, de guerre lasse, les militants GORs et SORs, par un sursaut d’orgueil et de colère, s’engagent dans un vote sanction anti Ouattara à leurs profits.

Poker menteur.

Malgré les coups de communication faisant croire à une convergence de stratégie, il est clair que tout est confus entre des alliés qui, en toile de fond, sont en concurrence les uns contre les autres.

Poker menteur.

Cette bataille électorale dans la bataille fait le jeu du RHDP qui, non seulement travaille inlassablement sur le terrain, mais a un discours clair, une démarche logique et compréhensible pour les militants.

 Comme quoi, il y a en Eburnie un jeu de dupe, ni tête ni queue, auquel les opposants à Ouattara se livrent entre eux, chacun pensant que l’autre ne voit pas son dos. C’est ça le vrai point.

Auteur : Bakary Cisse

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here