Côte d’Ivoire : Tensions Politiques, « Je suis révolté mais je considère que nous devons continuer de vivre ensemble dans la paix » Alassane Ouattara

0
9

Ce mardi 17 Novembre s’est tenue une rencontre du conseil politique du Rhdp à la salle des congrès  du Sofitel Hôtel Ivoire présidée par Alassane Ouattara, candidat du parti en présence du premier ministre Hamed Bakayoko, chef du gouvernement et des membres du directoire du Rhdp.

Tous les intervenants à cette rencontre n’ont pas manqué de saluer la mémoire de toutes ces illustres personnalités du parti  très top disparues dans l’exercice de leurs fonctions, tombées à la tâche durant ce processus électoral. Les mémoires de feu Amadou Gon Coulibaly, candidat désigné du parti avant sa triste disparition le 8 juillet dernier et le ministre Sidiki Diakité, ministre de la décentralisation du territoire parti en pleine campagne électorale ont été sur les lèvres de tous.

Le président de la république, Alassane Ouattara a salué la mémoire de toutes les personnes ayant perdu la vie suite à l’appel du mot d’ordre de boycott actif des élections et de désobéissance civile des partis de l’opposition tout en déplorant ces actes :« Nous avons perdu 87 personnes durant la période électorale. C’étais un moment douloureux et il faut dire que ce n’était pas nécessaire », a souligné Ouattara.

Face au climat d’insécurité et de chaos qu’ont voulu créer les partis de l’opposition par leurs appels à l’insurrection et la chienlit, le président de la république s’est dit révolté :« Je suis révolté mais je considère que nous devons continuer de vivre ensemble dans la paix. L’opposition a voulu nous entraîner dans la violence et le chaos. Vous avez su réagir, vous avez été dignes. Je voudrais vous demander de faire confiance à la justice et à la Constitution », s’est-il exprimé.

                                                                                                                             

Auteur : Siondenin Soro

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here