Gagnoa les planteurs s’engagent dans la réconciliation

0
2

La réconciliation nationale est un chantier qui intéressent les planteurs. Réunis au sein du syndicat national des planteurs pour le droit et le développement durable de l’agriculture en côte d’ivoire (Synap.d.d.a-ci), ils ont témoigné leur adhésion à la politique de réconciliation initiée par le président Ouattara, à travers le ministère de la réconciliation nationale confié à Konan Kouadio Bertin, dit KKS. «La paix est une affaire de tous. Nous devons prendre une part active à cet élan de paix et de solidarité nationale. Nous devons nous mettre autour  du ministre de la réconciliation nationale pour le soutenir sur le terrain, dans sa mission», a déclaré ce vendredi, Traoré Abdoul Soungalo, président national du Synap.d.d.a-ci. Il était en tournée dans la région du Gôh, pour l’installation du coordonnateur régional dudit syndicat. Il a recommandé aux travailleurs du secteur agricole de se mobiliser et de vehiculer, dans leurs différents milieux, le message de paix et de réconciliation. Car dira le syndicaliste, aucune activité ne peut prospérer sans la paix et la sécurité.
         Soutien à KKB
«Il faut que vous soyez le relais des stratégies de réconciliation que le ministre va distiller à travers toutes les régions de côte d’Ivoire. Emboitez lui le pas», s’est adressé , le président du syndicat des planteurs à ses collègues de la région du Gôh. Il a déploré les violences survenues lors de la présidentielle avant d’exhorter les politiciens à fumer le calumet de la paix en acceptant la main tendue du président Ouattara à travers le dialogue politique. Poursuivant, Traoré Abdoul Soungalo a demandé aux paysans de se faire recenser, afin de sortir de l’informel. «Inscrivez vous sur le fichier national que nous sommes en train de mettre en place pour bénéficier des programmes de formation et de développement. C’est pour vous organiser et nous permettre de nous battre pour que vous sortez de la précarité», a noté  Soungalo, l’importance pour les planteurs de fédérer leur force. Diomandé karamoko a été désigné comme le coordonnateur régional par intérim du syndicat des planteurs. «Ma priorité est de réunir tous les acteurs du monde agricole, pour voir comment ensemble, nous allons travailler pour faire avancer le syndicat», a décliné Karamoko, son plan d’action.
Ziadre Dolin, correspondant régional

Auteur : Ziadre Dolin, correspondant régional

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here