Côte d’Ivoire : voilà le piège que Simone Ehivet a tendu à Laurent Gbagbo

0
524
epa09281390 Former Ivorian president Laurent Gbagbo gestures as he speaks to supporters at the Ivorian Popular Front (FPI) offices in Abidjan, Ivory Coast, 17 June 2021. Former president Gbagbo returns from his exile in Brussels after ICC appeals judges on 31 March 2021 upheld the acquittals of Gbagbo and Goude who were both in 2019 acquitted from the charges of war crimes allegedly committed during post-electoral violence in Ivory Coast between December 2010 and April 2011. EPA/LEGNAN KOULA (MaxPPP TagID: epalivefive565062.jpg) [Photo via MaxPPP]

L’ex-président Laurent Gbagbo a regagné la terre natale le 17 juin 2021 après 10 années passées à la CPI. Un évènement que la Côte d’Ivoire a suivi avec beaucoup d’intérêts et d’engouements.

Il est important de noter que la venue, sinon le retour, de Laurent Gbagbo s’est fait avec la bénédiction du chef de l’état Alassane Ouattara qui avait lui-même annoncé les couleurs sur le retour prochain de l’ex-chef de l’état.

C’est ainsi que tout le dispositif étatique avait été déployé pour l’occasion : avion présidentiel offert de bon cœur, puis décliné par Laurent Gbagbo préférant un vol commercial ; dispositif sécuritaire due au rang de l’ex-président accepté de cœur joie et sollicité pour garder les militants et partisans, manipulés et abreuvés de faux durant toutes ses années, loin de l’aéroport à coups de gaz lacrymogène ; et enfin le protocole d’état accepté avec lui aussi grand plaisir par les organisateurs sous la dictée de Laurent Gbagbo. Tout était fin prêt pour un retour mémorable et grandiose.

Le dernier point suggère que Laurent Gbagbo avait décidé de revenir par la grande porte en faisant une entrée solennelle via le salon présidentiel, ponctué par un discours à l’intention des Ivoiriens, après avoir passé en revue tout le gotha de l’opposition politique, avant de se rendre au QG de son parti pour un discours plus partisan…aux mains de Nady Bamba, son épouse.

Pour se rassurer qu’il n’y aurait pas de couac, Laurent Gbagbo prend les devants et fait défiler une suite de personnes proches de lui pour informer Simone Gbagbo, formellement et fermement, de ne pas se rendre à l’aéroport sous aucun prétexte…. Le massage est passé sans être entendu.

Simone est conseillée par son premier cercle de jouer le va tout sinon, ne pas agir et réagir équivaudrait à la perte de son foyer mais surtout de son statut d’ex première dame ; sans oublier son avenir politique après tant d’années aux côtés du woody de Mama. 

 Dans le duel à distance qui s’ouvre, entre les deux anciens époux et compagnons politiques, chacun comprend que tout va se jouer au pavillon présidentiel vu son caractère solennel.

Pour garder son statut d’ex première dame avec tous les avantages et d’épouse légitime surtout, Simone Ehivet doit tout faire pour ne pas rater le passage au pavillon attendu par toute la nation.  Elle sait que devant l’état, Nady passe en deuxième. C’est donc le lieu de régler son compte avec son ancien mari et sa rivale qu’elle déteste fortement.

Laurent Gbagbo conscient de l’importance de ce passage se rassure que Simone n’accède pas au lieu mais surtout à lui. Simone, quant à elle bénéfice de complicités au sein du FPI et réussit à passer les obstacles non sans difficulté devant elle pour se retrouver dans le pavillon présidentiel.

Dès lors tout change. Le protocole d’état ne peut plus l’ignorer. Elle est donc en droit de s’asseoir aux côtés de Laurent Gbagbo à sa descente d’avion, à ses côtés pour toutes photos et sera installée dans la voiture officielle due à son rang bien sûr en compagnie de son époux…les exigences protocolaires voilà l’arme qu’avait décidé d’utiliser Simone pour rafler la mise… et le plan fut préparé minutieusement.

Entrer dans le pavillon présidentiel et chambouler tout le protocole voilà la surprise que Simone avait concoctée pour l’arrivée de son ex-époux. Un piège qui devrait lui permettre d’en finir avec Nady Bamba, et « voler » le woody, une fois pour toute.

 Contrairement à ce que l’opinion croit, la séparation entre Laurent Gbagbo et Simone Ehivet date d’avant les élections de 2010. Cette séparation a été confirmée avec le transfèrement de Simone Ehivet à Odienné et de Laurent Gbagbo à Korhogo dans un autre lieu, à la demande expresse de celui-ci. Les 10 ans à la CPI ont fini par avoir raison du reste ; c’est-à-dire les intérêts politiques.

Il était hors de question pour le woody de raviver « un riz couché » dont le goût ne lui est plus familier. A l’annonce de la présence de Simone dans le pavillon présidentiel, Laurent Gbagbo comprend tout de suite ce que Simone mijote. S’irrite face a sa décision de ne pas respecter le deal qui lui avait pourtant proposé de rester loin, même très loin de son retour et se fâche presque lorsqu’elle vient le confronter une première fois à sa descente d’avion.

En plus de ne pas vouloir frustrer Nady Bamba, il est hors de question pour Laurent Gbagbo de créer la confusion autour de ses relations avec Simone Ehivet. Aller au pavillon, c’est prendre une photo avec Simone, éclipser Nady et donner de la voix à la propagande sur leurs relations. Gbagbo et Simone, ça n’existe plus depuis près de 15 ans et le woody veut clarifier cette situation devant la nation. Il ne ratera pas l’occasion.

Depuis le pavillon, Simone Ehivet apprend le changement d’itinéraire et décide d’affronter le woody qui a un véritable défaut : agir émotivement. Elle manipule bien la situation connaissant l’homme. Lui arrache une accolade sous le regard de Nady et l’embuscade sur le parvis. S’en était trop. Le woody, qui se veut un homme franc se lâche et fais tous les gestes que le monde entier a retenu comme le point culminant de son retour. Un retour qui somme comme la chute définitive de Simone Ehivet dans ce duel qu’elle aura perdu depuis 2010.

Pour notre part, à la vue de Laurent Gbagb, avec sa démarche hésitante et chancelante, accroché à quelques bras encore volontaires de son entourage immédiat, nous décrirons un homme affaibli, un homme déchiré entre ses femmes et un politicien qui compte jouer à fond sa carte ; ne serait-ce que même à travers des chevaux restés équidistants dans les querelles Nady vs Simone.  

Nous y reviendrons

Auteur : La rédaction

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here