FDFP : quand Joel N’Guessan défie la tutelle

0
75

Dans ce qui est désormais appelé la crise au FDFP, Joël N’GUESSAN a décidé de danser plus vite que la musique. Tout en désignant un SG par intérim le vendredi 20 août, le belliqueux PCA du FDFP est passé outre ses prérogatives en défiant son ministre de tutelle et le conseil d’administration. Mais revenons sur la chronologie des faits.
Nous sommes le mardi 17 août. En sa qualité de PCA, Joel N’GUESSAN convoque un conseil d’administration afin d’échanger sur les conclusions du rapport d’enquête de l’inspection générale d’état. Derrière les rideaux, il prépare un coup fumant avec certains de ses collaborateurs. Dans la stratégie, il est décidé de faire en sorte que le SG soit absent afin de le faire couler aux yeux des autres membres du conseil. La stratégie une fois ficelée, Joel s’empresse d’appeler le SG en lui demandant de ne pas venir. Lui Joel Nguessan s’engage à le défendre. Mais la stratégie échoue. Le SG refuse poliment l’offre de Joël et lui indique qu’il est mieux qu’étant présent, il soit dans la salle pour défendre non pas sa cause mais expliquer les choses telles qu’elles se présentent au Conseil d’administration.
Voyant ce premier plan échoué, Joel N’Guessan change de fusils d épaule. Dans la salle du conseil d administration, alors que tous les membres du CA sont réunis, point de Joel Nguessan. Assis dans son bureau, il demande aux autres membres du CA de l’y rejoindre sans le Sg. Ce dernier, décide de patienter dans la salle de réunion.
Selon un membre du CA, une fois à son bureau, Joel souhaite que la session du CA s y tienne séance tenante. Refus catégorique des autres membres du CA qui l’invite à rejoindre la salle. Sans alliés au sein du CA, il décide de passer à une autre étape celle de la menace et du chantage. ‘’Face au rapport de l’IGE,Le président de la République me demande de prendre mes responsabilités et je vais les prendre » lance t il. Mais la mayonnaise ne prend pas face aux membres du CA. Pour rappel le conseil d’administration du FDFP est composé de façon tripartite. Le patronat, le secteur privé et l’état. Ces derniers décident de s’en référer à leurs mandans. Plusieurs coups de fils sont passés à certains membres du gouvernement qui sont surpris par l attitude et les propos de Joel Nguessan.

Pour sortir de l’impasse, Joel change de vitesse . Cette fois il adresse une demande d’explication au SG qui ne respecte aucune norme administrative. Le SG est somme de s’expliquer sous 48 heures. Ce dernier s’exécute. Mais Joel n’en a cure.
Le vendredi matin, ses services font fuiter une information à Said Penda devenu le mercenaire d’une cause perdue. L information fait état de la suspension du SG du FDFP avec effet immédiat. Le vendredi après midi, Joel N’Guessan et son équipe passe à l’acte. Ils invitent tout le personnel à qui ils annoncent la décision. M Battesti n’est plus le SG du FDFP. Son intérim sera assuré par Hassan OUATTARA.
Les autres membres du CA informés tombent des nus.
Au niveau du ministère , l’on est informé via les réseaux sociaux de ce qui se passe.
Après leur forfait, Joel et son équipe se retire pour peter le champagne. Dans la foulée Joel les rassure « le ministre ne peut rien même faire soyez tranquille. Moi je parle au Président de la République. Lui il vient d arriver et n’est rien » confie un des proches de Joel Nguessan qui commence à se rendre compte que la bêtise est allée un peu loin.

Le ministre, M. KOFFI NGUESSAN qui reçoit les informations tant des proches de Joel Nguessan que de ceux des membres du CA et de Ange Battesti n’en revient pas.
Selon des indiscrétions, il en informe le premier ministre. En attendant de voir la réaction d’un ministre défié, c’est tout le gouvernement que Joel Nguessan met au défi. Si sa supercherie passe, ce sera un signal pour un désordre au sein de l’administration. C’est dire que désormais, tout PCA pourra démettre un DG nommé pourtant par décret en conseil des ministres. C’est donc dire que toute l’autorité des ministres est mise en jeu. Au sein du gouvernement la grogne a déjà commencé et les ministres s’apprêtent à ne pas laisser prospérer une telle forfaiture.

En attendant la suite, nous suivons l’affaire pour voir la réaction du ministre face à une telle défiance.

Auteur : YS Cazola

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here