Mont Péko : Les Burkinabés D’accord Pour Le Départ

0
27

Le chef de la diplomatie Burkina bé, Djibril Bassolé, ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères du Burkina a indiqué en début d’après midi que des précautions seront prises par son pays et la Côte d’Ivoire  afin de faciliter le déguerpissement des populations burkinabés qui y vivent. C’était ce Lundi 20 Janvier, au terme d’une audience que le président de la république Alassane Ouattara lui a accordé à sa résidence privée sise à la riviera Golf.

« Nous avons  parlé  de la séance  de travail que j’ai eu avec le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur Ivoirien,  sur la situation de l’occupation illégale du mont Péko. Le président Ouattara avait, il y a quelque temps de cela  fait le point au président Compaoré  de la situation et lui avait fait un  certains nombres de suggestions » a dit le diplomate Burkinabé ajoutant que  il avait  été question « d’opérationnaliser  ce déguerpissement et relocalisation » des populations Burkinabés qui y vivent.

Bien avant cela il a rencontré le ministre d’Etat, Hamed Bakayoko qui a indiqué que si certains occupants sont disposés  à retourner au pays, d’autres sont prêts à retourner à leurs activités initiales, avant de se retrouver dans la forêt du mont Peko.

Toujours selon lui, le président Ouattara a reçu le compte rendu de cette rencontre  qui consiste à arrêter un calendrier de mise en œuvre   en « nous entourant du maximum de précautions   pour que les populations concernées soient suffisamment informées pour que le tout se passe  dans le respect de   la légalité et  que nos partenaires, au développement  soient associés  à l’opération pour que tout  se déroule pour le plus grand bien des populations.»

Djibril Bassolé a  également indiqué qu’il a été dépêché par le président Blaise Compaoré  pour faire le point de la situation au Burkina   au président Ouattara  qui, au lendemain de la situation qui prévaut actuellement au Burkina a dépêché une délégation de très haut niveau pour s’enquérir  de la situation auprès du président Compaoré  mais aussi auprès de l’ensemble  des acteurs de la classe politique.  « Il y ’a eu  des évolutions et le président Compaoré a souhaité que je vienne en parler  au président Ouattara » dira t-il.

En  tant que  médiateur de la CEDEAO, Djibril Bassolé a également indiqué être  venu informé le président Ouattara de la mission qu’il  effectuera demain au Mali  relativement  à la médiation de la CEDEAO afin de bénéficier de conseils concernant la manière d’accompagner au mieux le Mali  dans ce processus  de retour à la paix.

 

 

 

 

 

 

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here