Evenements De Yopogon – Declaration De La Conference Des Secretaires Generaux De Federation Du Front Populaire Ivoirien (COSEGEF)

0
18

I – LES FAITS

Le Mercredi 15 Octobre 2014, les militants et militantes du Front Populaire Ivoirien apprenaient avec consternation le décès de Maman Lélé Gado Margueritte, mère du Président Laurent Gbagbo qui est injustement détenu à la Haye.

Pour un hommage populaire et digne de l’illustre disparue, le Président Laurent Gbagbo confiait l’organisation des obsèques à son ami et frère Sangaré Abou Drahamane, 1erVice-Président du Front Populaire Ivoirien en insistant sur la non politisation des obsèques de sa mère

Après la première veillée organisée à Gnaliépa le Samedi 17 Janvier2015 à laquelle a pris part le Président  du FPI, Pascal AFFI N’guessan, la deuxième à Abidjan IVOSEP, à laquelle le Président Affi a également pris part, une troisième veillée d’hommage à la défunte programmée à Abidjan /Yopougon place FICGAYO, le vendredi 30 Janvier 2015 de 18h à l’aube.

A cette veillée, le Président Pascal AFFI N’guessan accompagné d’une forte délégation composée de membres de la Direction du parti, de Secrétaires Généraux de Fédération, de Secrétaires Généraux de Sections venus de l’intérieur du pays et d’Abidjan, se rend à la place FICGAYO.

A l’entrée de l’espace réservée aux autorités, le Président Pascal AFFI N’guessan et sa délégation se heurtent à un cordon de jeunes qui disent recueillir d’abord l’avis du Président du comité d’organisation avant de laisser accéder au lieu le Président AFFI et sa suite.

Quelques minutes plus tard, le cordon de jeunes dit refuser sur ordre du camarade SANGARÉ Abou Drahamane, l’accès des lieux, au Président AFFI  et à sa délégation.

Le Président Pascal AFFI N’guessan et sa délégation décident de se retirer en s’abstenant de toute attitude et comportement susceptibles de nuire à l’hommage de Maman GADO Margueritte.

II – NOTRE ANALYSE

LA CONFERENCE DES SECRETAIRES GENERAUX DE FEDERATION DU FRONT POPULAIRE IVOIRIEN (COSEGEF) rappelle que la mort d’un être cher est une grande perte et qu’une veillée funèbre reste en Afrique l’occasion de la démonstration d’une cohésion familiale, d’une réconciliation vraie et d’une unité retrouvée.

A l’occasion des hommages à Maman GADO Margueritte, les militants du FPI et singulièrement le Camarade SANGARÉ Abou Drahamane à qui le président Laurent Gbagbo avait demandé de ne pas politiser les obsèques de sa génitrice, devrait trouver là l’occasion de montrer sa maturité politique inébranlable si tant est qu’il aime vraiment le Président Laurent Gbagbo.

Bien plus, outre le camarade SANGARÉ Abou Drahamane, les autres membres du Secrétariat Général qui l’accompagnent dans le comité d’organisation, confirment leur complicité  et démontrent qu’ils sont les commanditaires des actes cyniques de ces jeunes gens instrumentalisés de la place FICGAYO qui ternissent l’image du Président Laurent Gbagbo.

III – NOTRE POSITION

Au regard de ce qui précède, LA CONFERENCE DES SECRETAIRES GENERAUX DE FEDERATION DU FRONT POPULAIRE IVOIRIEN (COSEGEF)

désapprouve et condamne avec la dernière énergie cette attitude aux antipodes des coutumes africaines,

condamne la propension injustifiée du camarade SANGARÉ Abou Drahamane qui utilise la douleur du Président Laurent Gbagbo à des fins de combats politiques contre le Président du FPI,

déplore cette méchanceté gratuite du camarade SANGARÉ Abou Drahamane qui utilise comme arme politique, les obsèques de Maman GADO Marguerite pour attiser la crise au sein du Front Populaire Ivoirien en dépit des instructions que son frère et ami le Président Laurent Gbagbo lui avait données,

interpelle le camarade SANGARÉ Abou Drahamane à faire mentir sa confession de « j’ai échoué dans ma mission » et à demeurer toujours soucieux de la préservation de la paix, de l’unité et de la Cohésion au sein du Front Populaire Ivoirien,

affirme que les obsèques de Maman GADO Margueritte mère du Président Laurent Gbagbo, ne doivent pas être l’occasion d’expression de stratégies politiques pour le contrôle de la direction du parti. Les obsèques de Maman GADO doivent être un moment de recueillement, de prière et de solidarité avec le Président Laurent Gbagbo,

apporte tout son soutien au Président Pascal AFFI N’guessan, à la délégation qui l’a accompagné et lui demande de tendre toujours la main aux camarades en vue de la consolidation de la paix et de l’unité du Front Populaire Ivoirien.

adresse une fois encore ses condoléances les plus attristées au Président Laurent Gbagbo, à sa famille, à tous les fils et filles de Gagnoa et de la grande région de l’ouest de la Côte d’Ivoire et au peuple Ivoirien,

invite la direction du parti, les militants et militantes du FPI, la Communauté nationale et internationale à demeurer vigilants, afin que la mère du Président Laurent GBAGBO soit dignement conduite à sa dernière demeure le samedi 7 février 2015 à Blouzon, son village natal.

Fait à Abidjan, le 31 janvier 2015

Pour la Conférence

Le Président                                                                                               

BOUAZO Gnizako Célestin

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here