Une Coalition De Jeunes De Gagnoa Favorable à L’arrivée De Soro

0
6

Gagnoa, Août (Aip) – Un groupe de jeunes issus de différents mouvements dont la ‘’Galaxie patriotique’’ de Gagnoa, le COJEP, la jeunesse du PDCI, le parlement Gozo, la jeunesse départementale de Gagnoa, l’Union des jeunes de Ouragahio, a tenu lundi un point de presse pour déclarer son soutien et son implication dans l’accueil du président de l’Assemblée nationale à Gagnoa.  

« La jeunesse patriotique de Gagnoa n’est pas opposée à l’arrivée du président de l’Assemblée nationale dans la région du Gôh », a déclaré l’animateur principal de ce point de presse, le président de la Coalition des patriotes pour la paix, Zadi Djédjé.

Selon lui, cette jeunesse patriotique est plutôt mobilisée pour accueillir le président de l’Assemblée nationale et va se donner corps et âme pour permettre que toute la population sorte pour l’accueillir.

Il a précisé que les jeunes sont prêts à recevoir Soro Guillaume pour lui poser les problèmes de la jeunesse de Gagnoa, les problèmes de développement.

« Personne ne peut empêcher la deuxième personnalité du pays de venir à Gagnoa », a insisté  Zadi Djédjé qui a dénoncé des manœuvres de certains cadres de la région et du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) visant à amener les populations à ne pas accueillir M. Soro dans le département.

« La politique du président Laurent Gbagbo n’est pas la politique que la direction du FPI est en train d’appliquer. Si le président Laurent Gbagbo était en Côte d’Ivoire, il n’allait jamais s’opposer à l’arrivée du président de l’Assemblée nationale chez lui à Gagnoa », a renchéri le conférencier.

Il a invité les cadres et les politiciens de la région, hostiles à l’arrivée de Soro Guillaume, à se ressaisir parce que « le temps de la manipulation de la jeunesse est passé ».

Estimant que la jeunesse de Gagnoa est au stade de la prise de conscience, il a souligné que dix ans de résistance ne lui ont rien apporté, à part des morts dans ses rangs et la misère, pendant que ceux que le président Gbagbo a nommés pour les aider s’enrichissaient à leur détriment.

« Que ceux des aînés qui déclarent s’opposer à l’arrivée de Soro en allant dans les villages parler aux parents soient réalistes et qu’ils viennent nous rejoindre pour qu’ensemble on s’humilie, on demande pardon, parce que si le pardon est humain, la repentance est divine », a conclu Zadi Djédjé. Il a prévenu que celui qui voudra empêcher cette arrivée trouvera la jeunesse patriotique sur son chemin.

 

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here