Charles Diby Koffi Présente Les Nouvelles Orientations De La Diplomatie Ivoirienne

0
6

Abidjan, 6 mars (AIP) – La rentrée diplomatique 2014 a été l’occasion pour le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, Charles Diby Koffi, de présenter, mercredi, les grandes orientations du secteur telles que définies par le Président Ouattara dans son allocution du 6 janvier, à l’occasion de la présentation des vœux du nouvel an.

Lors d’une cérémonie organisée en présence notamment d’ambassadeurs et de représentants du corps diplomatique et consulaire, le ministre a dressé le bilan des activités 2013 avant de présenter les perspectives et défis à relever pour l’année en cours.

En termes d’acquis, il s’est appesanti sur les réformes engagées au cours de l’année écoulée. Ainsi, au plan institutionnel, le premier engagement a consisté à la mise en œuvre intégrale de l’organigramme prévu par le décret de 2011 relatif à l’organisation du ministère d’Etat, ministère des Affaires étrangères (MEMAE).

En outre, la loi portant statut du corps diplomatique et ses modalités d’application sont entrées en vigueur. La Commission d’avancement est redevenue fonctionnelle, reste, à court terme, à présenter le nouveau décret d’organisation du MEMAE et à valider 25 projets d’arrêté portant organisation  et attributions des services centraux.

Le ministre envisage aussi l’ouverture de 15 nouvelles ambassades et cinq consulats d’ici 2018, ainsi que la nomination de 250 consuls honoraires. Diverses mesures sont en vue, afin d’assurer une meilleure couverture diplomatique de la Côte d’Ivoire dans le monde, avec un niveau de représentation qui passe de 48% (94 pays) à 90%, soit 175 pays sur les 194 que compte l’ONU.

Un autre bon point concerne la rationalisation des ressources financières allouées au fonctionnement des services, ce qui induira un gain budgétaire de 14 milliards FCFA permettant de soutenir l’extension de la carte diplomatique, sans recourir à des ressources budgétaires complémentaires de l’Etat, c’est-à-dire sans pression sur les recettes fiscales, à budget constant.

En 2014, promet Charles Diby Koffi, les ressources nécessaires pour le bon fonctionnement des ambassades seront allouées. Il est également prévu la réhabilitation et la construction de chancelleries et de résidences, en vue de réaffirmer la présence de la Côte d’Ivoire sur la scène internationale. La notion de diplomatie économique ou éco-diplomatie, axe majeur de l’action du Président Alassane Ouattara, sera matérialisée.

La mise en œuvre d’un programme de renforcement des capacités, le renforcement de la gouvernance et de la politique sociale, et surtout la création de l’institut diplomatique à vocation sous régionale pour la formation continue ou initiale des ambassadeurs, sont autant de défis à relever cette année.

Pour atteindre cette ambition, le secrétaire général du MEMAE, Claude Béké Dassys a assuré de la détermination des membres du corps diplomatique à accompagner leur patron, dans la mise en œuvre des décisions prises pour l’amélioration de leurs conditions de travail et le bon déroulement de leur carrière professionnelle.

Quant au nonce apostolique, doyen du corps diplomatique, au nom des ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire et des organisations internationales, il s’est réjoui des initiatives de la Côte d’Ivoire visant à rénover le corps diplomatique, tout en exprimant sa gratitude aux autorités pour l’assistance dont ils bénéficient pendant leur permanence dans le pays.

Monseigneur Joseph Spiteri a également rassuré de leur collaboration sincère avec le gouvernement et de leur appui aux projets de développement et au processus de réconciliation nationale engagé dans le pays.

 

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here