Grogne Des Militaires : Nous Etions Loin De La Catastrophe Selon Koné Bruno

0
8

« Frôler la catastrophe ? Non ! Je pense qu’il ne faut pas exagérer non plus sur la vision de ce qui est arrivé. Nous n’avons pas frôlé la catastrophe. Oui, c’est un message qui a été envoyé, et c’est un message qui a été entendu  et par rapport auquel, le chef de l’Etat a pris toutes les dispositions pour que les demandes faites qui étaient légitimes, aient une réponse appropriée. Je peux même vous dire que les délégations qui viennent de chacune des légions militaires sont déjà en route pour Abidjan. Une première réunion est prévue cet après-midi. Aujourd’hui  déjà, elle est très bien traitée puisque dans l’ensemble du pays, la situation est redevenue normale. Le calme est revenu depuis hier nuit. Il  s’agit d’une partie de l’armée, qui s’est manifestée certes  bruyamment mais pas violemment. Il y a eu très peu de sévices corporels. Il y a eu quelques tirs en l’air, mais, ils sont pour certains  sortis sans arme»  Telle est la réponse donnée par le ministre Bruno Koné, porte-parole du gouvernement  interrogé sur l’envergure de la grogne des militaires observée   hier dans le pays.

Outre ce point, le conseil des ministres de ce jour a adopté plusieurs décrets. Le gouvernement adopte  deux décrets fixant la composition numérique des conseils des districts autonomes

Ainsi, le district d’Abidjan sera composé d’un gouverneur et de 78 conseillers désignés pour cinq ans. 52  d’entre eux seront désignés par les conseils municipaux et 26 par le président de la république  «  Ils seront désignés  parmi les personnalités représentatives des activités économiques, sociale culturelle et  scientifique de chacun des districts d’Abidjan et de Yamoussoukro » a indiqué le ministre Koné Bruno.

Pour ce qui est du district de Yamoussoukro, il  comprendra en plus du gouverneur, 45 conseillers dont 30 désignés  au sein du conseil municipal et 15 par le président de la république.

Afin de permettre à tous les ivoiriens de s’établir plus facilement des  cartes d’identité, le conseil des ministres de ce mercredi 19 novembre a adopté un projet visant la tenue  spéciale d’une audience foraine.

« A ce jour, le nombre d’ivoiriens détenant une carte nationale d’identité est de 5.725.000 personnes, alors que la population ivoirienne est estimé à 23 millions» a-t-il dit. Après le lancement de l’opération ordinaire de délivrance de pièce d’identité, le gouvernement a constaté que plusieurs requérants sont freinés par l’obtention d’un certain nombre de pièces.

«  La cause de la non influence est liée  au fait que bon nombre de nos compatriotes ne détiennent pas d’extrait de naissance et de certificat de nationalité. » a dit le ministre Bruno Koné. C’est en vue de remédier à cette situation que le gouvernement a décidé de lancer cette audience foraine a- t-il ajouté.

Il a par ailleurs indiqué que la lenteur observée actuellement dans la délivrance des cartes d’identité  actuellement est liée à des soucis logistiques « qui sont sur le point d’être résolus » a-t-il précisé.

 

 Ys Cazola

 

Lementor.net

 

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here