L’intégration régionale en Afrique demeure faible (rapport)

0
10

LE CAP (Afrique du Sud), 25 mars (Xinhua) — Malgré le soutien politique considérable apporté au projet de Zone de libre-échange continentale (ZLEC), l’intégration régionale en Afrique demeure faible, observe le rapport 2019 de l’Indice d’intégration régionale africaine publié dimanche.

Il faut encore franchir plusieurs obstacles importants pour réussir à faire porter à 25% le commerce intra-africain d’ici 2023 par rapport aux 15-18% estimés aujourd’hui, indique-t-il.

Ce rapport cite une faible capacité productive, des coûts de production élevés, de lourds déficits en infrastructures et d’autres défis qui affectent la compétitivité africaine, une situation amplifiée par l’existence d’un grand nombre de petits marchés et de 16 pays enclavés.

« Nous ne pouvons pas dissimuler ces défis. En revanche, il est important de souligner le fait que nous devons faire des changements pour que l’Afrique progresse », a commenté Leïla Mokadem, représentante de la Banque africaine de développement (BAD) au Maroc.

La Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) est la région la plus intégrée du continent dans le domaine commercial, l’Afrique du Sud étant le pays le plus intégré tandis que le Soudan du Sud le moins intégré.

En même temps, l’intégration dans le secteur des services a contribué à plus de 53% du PIB du continent, mais la ratification du protocole de libre circulation des personnes demeure lente.

Le lourd déficit en infrastructures de l’Afrique constitue un obstacle majeur au commerce intra-régional, a ajouté le rapport.

La ZLEC est un accord commercial conclu entre les 49 Etats membres de l’Union africaine visant à créer un marché unique avec la libre circulation des personnes et une monnaie unique. Une fois mis en œuvre, il pourrait apporter au peuple africain un bénéfice net de 2,8 milliards de dollars.

Auteur : Xinhua

Source : Xinhua

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here