Crise Postélectorale: Une Famille De Miliciens à La Barre

0
12

Le père est en fuite.  La mère introuvable mais les deux fils ont été pris et traduit devant la justice pour plusieurs chefs d accusations. Le principal chef d’accusation qui pèse sur ces derniers est l’assassinat de leur voisin. Le vieux Coulibaly Bakary. 

Zokou Sery Gbale Kévin alias djo le magicien et son frère cadet Zokou Sery Charles alias charlo ont été entendus su des faits d’assassinat et de participation à une bande armée. Ils sont accusés d’avoir assassiné le sieur Coulibaly Bakary dans la nuit du 18 avril 2011. Outre ce chef d’accusation, les temoins à la barre ont indiqué que ces derniers tenaient des barrages dans la zone de collège William Ponty à Yopougon. Certains des témoins ont également précisé que ces deux frères ont organisé et pillé des domiciles de leurs voisins.

Mais appelés à la barre,  les  deux miliciens ont nié les faits qui leur sont reprochés comme c’est le cas d ailleurs des différents miliciens et chefs miliciens qui passent à la barre depuis le début de ce procès.

L’un des fils du défunt Coulibaly Bakary, a indiqué avoir été témoin des faits d’assassinat son père.   » Ils sont arrivés alors que nous prions. Certains de mes frères ont pu fuir par la seconde porte et moi j’ai pu me cacher dans le placard d’où j’ai tout observé  j’ai entendu la mère de Zokou Sery Gbale kevin supplier ce dernier de ne pas s’attaquer à lafamille Coulibaly.   » Maman laisse nous faire notre travail. On sait ce qu’on fait » a répondu Zokou Sery Kévin. A en croire ce témoin Il est resté caché et organisait  l’assassinat de son père Coulibary. Selon lui, après l’assassinat le domicile à également été pillé. 

Les témoins à la barre ont également indiqué que ces deux frères ont à plusieurs reprises menacés leurs voisins qui étaient tous ressortissants du nord. « Après le second tour desélections,  leur père hébergeait des miliciens qui ne parlaient que l’anglais. Leur domicile était devenu une cache d’armes et ce n’est qu’après la crise que ces armes ont été enlevées par les FRCI »  témoignent-ils.

Les témoins affirment également que depuis la fin de la crise le domicile de la famille  Zokou à été abandonné jusqu’à ce jour. Le père se retrouverait actuellement actuellement au village selon les accusés.

Ys Cazola

Lementor.net

 

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here