Journée d’hommage au Président Alassane Ouattara: Saioua réclame le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly

0
64

Saïoua se veut être reconnaissant au Président de la République (PR), Alassane Ouattara, pour les actions de développement réalisées en faveur de ses populations. C’est dans ce cadre que le Canton Yocolo, des sous préfectures de Saïoua et de Nahio ont décidé d’organiser une journée pour lui rendre hommage.

Pour préparer cette manifestation, les 41 chefs du village et les 06 chefs de tribus du canton Yocolo se sont donné rendez-vous ce dimanche 08 décembre 2019, à la résidence du chef central de Saïoua, Guédé Sahiri. A cette occasion, ils se sont entretenus avec une délégation de la Coalition des Mouvements pour la Paix, l’Emploi Jeune et le Développement (COMPED), conduite par son président, Zoumana Cissé qui était accompagné de Serge Léger Gbiho. Au centre des échanges, il était question des préparatifs de cette manifestation dédiée au Chef de l’Etat ;

Au nom de la chefferie traditionnelle, le chef central de Tézia a fait l’état des lieux du canton Yocolo. « Notre canton est beaucoup enclavé. Nous sommes des enfants orphelins. Mais aujourd’hui, nous avons un père qui peut nous apporter le bien-être et le développement. Et ce père, c’est Son Excellence, le Président de la république, Alassane Ouattara. Nous n’avons pas de route dans nos villages, pour une distance de 12 kilomètres, on peut mettre jusqu’à deux heures. Nous avons besoin que nos routes soient reprofilées. Nos femmes transportent des bassines d’eau sur leur tête sur une longue distance. Nous buvons de l’eau de marigot, nous avons besoin d’un château d’eau, de l’extension de l’électricité dans nos villages ».

Avant de finir, il a lancé une invitation au Premier Ministre. « Nous avons besoin de quelqu’un pour qui puisse nous sortir de cette souffrance. C’est pourquoi, nous sollicitons une visite que nous voulons mémorable du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly pour constater l’enclavement du canton Yocolo ».

Suite à cet appel, les chefs de village et de tribu ont donné mandat à Cissé Zoumana de mettre tout en œuvre pour que cette visite du Premier ministre Amadou Gon sur le le sol de Saïoua se réalise. Car, elle apportera le développement et permettra aux populations d’exprimer leurs besoins.

Le président du COMPHED, Cissé Zoumana, en réaction a prônée la culture de l’union. « Au-delà de la politique, il faut  privilégier le développement de la localité dont les principaux maux sont les manques de routes impraticables et le difficile accès à l’eau potable. Nous ne vous demandons pas de suivre un parti politique, ni des leaders politiques. Nous pensons que nos populations ont droit à un mieux-être. Celui qui peut nous apporter ce mieux-être, c’est le président de la République. C’est pourquoi, nous avons convenu avec nos parents aujourd’hui d’organiser une journée d’hommage au président Alassane Ouattara. Et nous venons d’avoir la bénédiction de l’ensemble de la chefferie traditionnelle du canton Yocolo »,a-t-il dit.

Auteur : Bayo Fatim

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here