Dossier – forum des marchés d’Adjamé : il y a problème !

0
686

Ce projet de plus d’un milliard qui fait courir la mairie – la colère des commerçants

Le Maire Soumahoro Farikou mesure-t-il les impacts désastreux de ce projet sur la vie de ses concitoyens et administrés ? Assurément non. Les commerçants du deuxième étage du forum des marchés d »Adjamé eux, ne savent manifestement plus à quel saint se vouer du fait de l’entêtement de la mairie à aller au bout de cette affaire au détriment du bien être des usagers. En accord avec l’ancien Maire, Youssouf Sylla, ces commerçants ont occupé le site du deuxième étage du marché, dans l’objectif d’assainir les lieux et d’en garantir la sécurité de l’espace qui était devenu un haut lieu de prostitution et de grand banditisme avec des fumoirs à ciel ouvert.

Comment peut-on entreprendre de construire davantage des magasins sur cet espace déjà trop exiguë au prétexte « d’absorber le trop plein des déguerpis du boulevard Nangui Abrogoua » quel argument fallacieux !

Après avoir entrepris de construire sans succès des magasins sur le parking du forum qui avait été auparavant déguerpis, les commerçants observent avec stupéfaction des tracées sur le passage réservé aux usagers et à l’aération du site.

Un enjeu lucratif de plus d’un milliard de francs

1.127.000.000, c’est le montant selon nos sources que la Mairie entend empocher au terme de l’opération. On comprend aisément ce qui fait courir la municipalité d »Adjamé.

Une place d’un mètre carré à 1.700.000f

Hallucinant ! Pour 1m2, la mairie exige 1.700.000f. Selon le vice-président du syndicat du deuxième étage du forum des marchés, Diawara Mamadou, 600 places au total ont été morcelés. Ce qui justifie les 1.127.000.000.

 Pourtant, le Maire lui-même, lors d’une visite sur le site avait estimé qu’il était impossible de construire davantage dans ce marché. << Le Maire Soumahoro Farikou s’était lui-même rendu à l’évidence, qu’on ne pouvait en aucun cas entreprendre de construire sur le site. Mais on ne comprend pas ce volte-face. S’il s’entête, les conséquences seront graves>>, prévient Afsatou Sanogo, membre du syndicat.

Tidiane Traoré, l’instigateur du projet

Le tout-puissant conseiller, Tidiane Traoré serait à la manœuvre de cette opération hautement lucrative. << Ce n’est plus un secret pour personne. C’est bel et bien Tidiane Traoré, lui-même commerçant qui tire les ficelles de cette affaire. C’est lui qui est en train d’induire le Maire en erreur. Il nous a même fait savoir qu’il irait jusqu’au bout en dépit des conséquences>>, informe Dougara Gaoussou, également membre du syndicat.

L’appel des commerçants aux Autorités Ivoirienne

Après avoir tenté en vain de rencontrer le premier magistrat de la commune ce, dans le but d’assoir un cadre de dialogue, le syndicat des commerçants lance un appel aux autorités Ivoiriennes à se saisir du dossier. << La mairie veut tenter un passage en force. Elle ne veut pas entendre raison. C’est pourquoi nous nous tournons vers les autorités compétentes du pays afin qu’il se penchent sur cette affaire qui risque d’avoir des conséquences désastreuses sur la vie des usagers et commerçants du forum des marchés d’Adjamé>>, lance Diawara Mahamadou.

L’opération de construction des magasins démarre le 11 février

Face à l’hostilité des commerçants, la mairie veut aller vite. Très vite. Dans un courrier du 4 février, avec ampliation faite notamment aux commissariats de la commune, à la brigade de gendarmerie et à la Crs, elle annonce le début des travaux de construction pour le 11 février prochain. << La mairie s’empresse parce qu’elle est dans l’illégalité. Mais elle nous trouvera sur son chemin>>, laisse entendre un autre membre du syndicat.

La réaction de la Mairie

Joint au téléphone, un conseiller avance que la mairie n’a rien inventé et que ces magasins existaient dans le plan initial du site. Pour lui, cette opération est une action sociale initié par la mairie en vue de recaser les déguerpis du boulevard Nangui Abrogoua. << C’est un problème de concurrence. Ils ont peur de la concurrence. Le projet n’a aucun impact négatif. Le marché est suffisamment solide pour abriter d’avantage des magasins>>, précise-t-il.

Auteur : Mahmoud Hassimi

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here